26/01/2011

73

Les donneurs de leçons sont avant tout des demandeurs d'asile.

Même au pouvoir, la contre-culture exige toujours qu'on la menace d'un revolver.

Rien à déclarer est fabriqué exactement avec les mêmes ingrédients que Bienvenue chez les chtis : même mise en scène déplorable, même hypocrisie sociale, mêmes appels du pied, mêmes signes de la main, même naufrage esthétique, même bouillie morale. Son échec cuisant aura donc au moins une utilité : enseigner à Boon le sens de la relativité.