Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2010

19

Sous ses allures de féérie pop sans trouble ni chausse-trappe, Speed racer des Wachowski est sans doute leur film le plus autobiographique. Speed et Rex sont bien deux frères grisés par la technique, envoûtés par la vitesse, acharnés à faire ce vertige une esthétique, et dont l'un des deux change au péril de sa vie d'identité physique.

Affalés sur un canapé, Villepin et Hollande surenchérissant sur la médiocrité de Sarkozy, feignant de la déplorer quand elle est surtout leur sésame ; au moins les mouches ne se plaignent-elles pas de l'odeur du fumier.

 Il me prend le bras en parlant et je n'ai qu'une envie, être parcouru d'un tel courant électrique qu'il soit projeté en arrière et sonné plusieurs heures. Une autre conséquence serait bien entendu mon décès immédiat, mais ce type est capable de tout.

Commentaires

J'aime vraiment beaucoup votre mélancolie humoristique ! Vous lire quotidiennement m'apaise et et m'intrigue en même temps...

Écrit par : Philbert dos Santos | 21/10/2010

J'ai imaginé les deux totos dans un remake de la mouche* et j'ai ri.
Merci.

* pas le film de Cronenberg mais l'original où Vincent Price entend une toute petite voix de fausset s'époumoner help me help me ! et qu'il prend une grosse pierre... Envie de meurtres quand tu nous tiens ^^

Écrit par : FredMJG/Frederique | 21/10/2010

Philbert, pourvu que ça dure !

La comparaison me va très bien, Frédérique, deux totos qui s'époumonent !

Écrit par : Ludovic | 23/10/2010

Les commentaires sont fermés.