Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2014

FASCINATION

 

fascination3.png

Cela faisait plusieurs années que cette photo trônait en bannière de mon profil Facebook, mais manifestement des utilisateurs profondément choqués ont fini par me dénoncer. Fascination de Jean Rollin, l'un de ses meilleurs sans doute, avec la Rose de fer, n'est pas le seul film dont les images doivent être raisonnablement, courageusement et respectueusement censurées, car le Dr Orlof vient d'avoir le même souci avec Le Mépris de Godard. Les fesses de Bardot ne passent pas davantage que le sein de Lahaie.

Venant d'un pays et d'une culture qui permettent à n'importe quel collégien de tomber sur des images détaillées de triple pénétration en tapant "Blanche-Neige" dans un moteur de recherche, qui encouragent la moindre chanteuse à mimer le plus d'orgasmes possibles le temps d'une chanson, cela ne doit pas étonner. Les pornocrates et les puritains marchent main dans la main depuis l'aube des temps, haïssant tellement le sexe qu'ils ne peuvent le concevoir que sur un mode obsessionnel et mécanique. Tout cela est comme d'habitude à la fois ridicule et révélateur.

Interdit de publication pendant 24h, je remettrai évidemment dès demain cette photo. Je devrais logiquement alors être privé plus durablement de publications ; que ne ferait-on pas pour avoir enfin la possibilité de se détacher du réseau...

10:20 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  del.icio.us | |  Facebook | | Digg! Digg |

Commentaires

En matière de vampirisme, je ne sais pas qui est plus redoutable, de Lahaie chez Rollin ou de Mark Zuckerberg. À choisir, je sais en tout cas vers qui mon cœur penche...!

Écrit par : L. | 24/02/2014

En effet ! (et merci pour les belles surprises de votre blog, notamment sur le sourire chez les héroïnes d'Argento)

Écrit par : Ludovic | 24/02/2014

Ouh ! le vilain ... et les peines à jouir vous en faites quoi mon petit Ludovic ? Ce fruit que vous nous présentez me paraît un peu trop appétissant pour ceux qui n'ont plus de dents pour le croquer ...

Écrit par : iPidiblue au temps des cerises mures | 24/02/2014

Oui, vampires contre édentés, le combat est par trop inégal !

Écrit par : Ludovic | 24/02/2014

Ah ! ce blanc téton que la pellicule défend ... Alain Resnais ne songeait donc à rien avec ses pitoyables simagrées en nuit et brouillard ?

Écrit par : iPidiblue tétons mon amour | 04/03/2014

J'étais sûr que vous n'étiez pas très resnaisien (?). A vrai dire, je ne le suis pas non plus.

Écrit par : Ludovic | 10/03/2014

Les commentaires sont fermés.