Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MODERNITE (2)

Parmi les donneurs d'avis culturels, qui alternent sans discontinuer les tableaux d'honneur et la moquerie ricanante, il y a ceux qui négligent le passé (parfois même le vomissent), et ceux qui jugent que seuls les artistes d’autrefois sont dignes d’estime (le plus souvent de vénération). Ces deux attitudes sont évidemment similaires : dans les deux cas une idéologie fallacieuse, que l’on pourrait qualifier de darwinienne, est appliquée sans discernement aux créations artistiques. En dépit du bons sens, celles-ci doivent illustrer l’amélioration continue ou l'inexorable déperdition. Le cinéma, malgré sa jeunesse, n’échappe pas à cette double peine.

XVM0c81e4d4-b87d-11e5-82b1-c852775923f2-805x453.jpg

Lien permanent 2 commentaires

Commentaires

  • Près de deux années de silence, Ludovic... On n'y croyait plus mais, fidèle, on vient encore boire à la source cinématique au visage redessiné. Amicalement.

  • Merci de votre fidélité, cher Jacques !

Écrire un commentaire

Optionnel