Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2010

30

La nuit vient, les derniers rayons sur le lilas accentuent sa teinte cireuse, il fait froid mais le feu crépite, les corbeaux rejoignent les bords du lac pour s'endormir en bande, je repense à hier, une petite main se glisse dans la mienne pour m'entraîner vers le conte.

Sourire à bon escient, flatter sans se forcer, s'éloigner en demeurant aux aguets, rire des bons mots et même en faire à l'occasion, féliciter pour un rien, avoir assez de succès pour vendre et assez de talent pour s'en étonner, tout cela mérite reconnaissance, un titre ou un prix. Nabe n'a pas assez d'esprit de cour, comme c'est ennuyeux.

Un encart publicitaire vante quatre classiques français qui sortent en dvd, s'enthousiasmant pour la formidable collaboration Cocteau/Delannoy (L'Eternel Retour), l'extraordinaire association Gabin/Duviver (La Bandera), le chef d'oeuvre méconnu de Clouzot (Manon), avant de présenter Occupe-toi d'Amélie comme une comédie virevoltante emportée par... Danielle Darrieux. Autant-Lara n'est pas un concept vendeur, comme c'est regrettable.

 

10:18 | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : nabe, autant-lara | |  del.icio.us | |  Facebook | | Digg! Digg |