Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2007

PARTIR, REVENIR

Ce n'est pas faute d'avoir essayé, incognito, un certain nombre de plate-formes, mais au bout du compte, au vu de mes définitives carences informatiques, c'est bien ici qu'il me semble simple de continuer à écrire et de continuer à vous lire.
Retour au bercail donc.

09:15 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  del.icio.us | |  Facebook | | Digg! Digg |

Commentaires

Etonnante et superbe page d’entrée. Elle me donne l’occasion de vous poser une question. Un de mes professeurs m’avait dit un jour : "Les trois plus grands chefs d’œuvre du cinéma sont La nuit du chasseur de Charles Laughton, La maman et la putain de Jean Eustache et …" et pour ce qui est du troisième, je ne me souviens plus s’il s’agit de Vertigo ou de Psycho. Cet oubli reflète peut-être ma propre hésitation - me trouvant en parfait accord avec lui pour les deux premiers choix. Mais à votre avis, lequel des deux aurait cité quelqu’un qui aurait commencé ainsi sa liste ?

Écrit par : Préau | 16/06/2007

Très jolie page, effectivement...
Et, vu la qualité de vos écrits, ainsi que celle des "38 autres", je ne cache pas ma satisfaction de faire partie des 39 blogs.
A plus, donc.

Th.

Écrit par : thierry vw | 16/06/2007

Finalement, peu importe la plateforme pourvu qu'on est l'ivresse . Avec vous c'est toujours another Brick "off" the Wall !

De quel film provient l'image de votre nouvelle bannière ?

Écrit par : Lambert Saint-Paul | 16/06/2007

Ici ou là, Ludovic, c'est toujours votre regard que nous viendrons chercher.

Écrit par : Jacques Layani | 17/06/2007

Comment, Lambert, vous ne (re)connaissez pas "La nuit du chasseur" ?

Écrit par : Damien | 17/06/2007

Bon retour.
Dites-moi, ce serait sympa, une bonne fois pour toutes, que vous vous FIXIEZ quelque part, histoire que je ne sois pas obligé, toutes les semaines ou presque, de modifier le lien menant vers votre site...!
Amitiés.

Écrit par : Stalker | 17/06/2007

Oui, cette plateforme est beaucoup mieux, une accessibilité plus directe que la précédente, qui elle, malgré une interface soft est assez pénible surtout en ce qui concerne la gestion et la visualisation des commentaires.
Merci pour la qualité de votre blog.

Écrit par : Valérie | 17/06/2007

Ils m'énervent ces blogueurs qui ont un nom commençant par A, ils ont tout compris à la vie (de linké)

Écrit par : ANONYME en L | 18/06/2007

Je pense, cher Préau, qu'il aurait choisi Vertigo, qui me paraît comme les deux autres en apparence, un film de scénario, alors qu'il n'en est rien et que seule sa mise-en scène parvient à nous faire passer du polar à la poésie.

Cher Lambert, Préau et Damien vous ont répondu !

Merci Jacques, et merci Valérie. J'aime assez votre idée de reflet laughtonien !

Écrit par : Ludovic | 18/06/2007

Juan, vous savez, je n'ai changé qu'une fois d'hébergeur...irrité de devoir payer pour écrire et pour ne pas subir de pub...

Écrit par : Ludovic | 18/06/2007

Je vous taquinais Ludovic.
Voyons : lorsque vous vous trouvez face à une forêt de panneaux publicitaires, que vfaites-vous ? Vous décidez, l'un après l'autre, de les détruire par la scie circulaire, le marteau, le feu, le napalm ou en leur lançant dessus des ouvrages d'Angot ou bien payez-vous quelque location de rêve, juchée sur une terre paradisiaque, afin de ne plus être assailli par la vulgarité marchande ?
Quelques euros tous les trimestres (15 je crois), ce n'est tout de même pas franchement se ruiner...

Écrit par : Stalker | 18/06/2007

C'est vrai et c'est pour cela que je suis revenu

(les ouvrages d'Angot c'est salissant mais ça ne pèse pas lourd, non je lancerais plutôt les Minifictions de Jauffret)

Écrit par : Ludovic | 18/06/2007

Merci beaucoup Ludovic pour votre profonde réponse - je crois bien que vous avez raison !
Je suis heureux pour vous, Lambert, que vous ayez encore la possibilité de découvrir une telle œuvre.

Écrit par : Préau | 18/06/2007

Les commentaires sont fermés.