Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2007

DRAMES

Au sein des rythmes qui nous modèlent, des bienfaits et des malheurs toujours enchâssés, la symétrie et la réversibilité ne sont pas toujours de mise, car si aucune joie n'est sans revers et aucun plaisir sans souffrance ultérieure, aucun drame n'est pour autant effacé par les joies qui parfois lui succèdent.

c43ffff08f07d5d93c111440dab5cc99.jpg


Nightmare in Elm Street, de Wes Craven

09:37 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Wes Craven, Boogey-man | |  del.icio.us | |  Facebook | | Digg! Digg |

Commentaires

Tout ceci n'est pas un drame pour l'être tragique, pour qui la joie est déjà une souffrance et la souffrance extension de la joie.

Écrit par : Anonyme | 31/08/2007

Les commentaires sont fermés.