Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2009

POSITION DOMINANTE

Question : Vous venez d'écrire : "la domination masculine." Envisagez-vous d'écrire aussi sur "la domination féminine" ?

Réponse : C'est une jolie question mais ce n'est pas une question pour sociologue. Pour ma part je n'ai pas ce projet. Mais, pour répondre sérieusement, dans domination masculine ce qui est important ce n'est pas le mot masculin mais la relation de domination.
Parler de domination masculine, c'est dire que l'objet réel de ce travail c'est une relation.


(Entretien avec Pierre Bourdieu, Forum Fnac Saint Lazare, 1998)

I12.jpg
rohmer5.jpg


La différence des sexes n’est pas non plus la dualité de deux termes complémentaires, car deux termes complémentaires supposent un tout préexistant. Or, dire que la dualité sexuelle suppose un tout, c’est d’avance poser l’amour comme fusion. Le pathétique de l’amour consiste dans une dualité insurmontable des êtres. C’est une relation avec ce qui se dérobe à jamais.

(Emmanuel Lévinas, Le temps et l'autre, 1979)

Commentaires

Ludovic, je ne comprends rien à l'hétérosexualité, pourrais-tu me donner quelques leçons particulières ? Si les femmes souhaitent l'égalité avec les hommes pourquoi flashent-elles pour des hommes qui sont riches, beaux, jeunes, forts, célèbres, puissants etc et plus qu'elles ?
Elles souhaitent l'égalité avec tous les hommes mais la domination sur un seul ? C'est cela ? Ou bien sur plusieurs pour les plus gourmandes ?
Et les hommes hétérosexuels que souhaitent-ils ? Ont-ils le temps de souhaiter quelque chose après avoir satisfait leurs besoins hormonaux et naturels ?
Le monde moderne est bien compliqué sous tous les rapports ...
Hier soir j'ai vu en partie "Quand Harry rencontre Sally" mais je n'ai pas tout compris !

Écrit par : iPidiblue et la légende dorée des sexes | 02/02/2009

Bon, alors voilà, Ipidiblue, comment on peut voir les choses : la femme cherche un maître sur lequel régner et l'homme une femme à protéger comme refuge...

Écrit par : Ludovic | 02/02/2009

Oh ! oui, comme quoi l'égalité parfaite est un leurre fait pour des philosophes en chambre sortis de la rue d'Ulm ...

Tiens ! Si ma famille t'intéressait en quelque façon que ce soit, je te parlerai de ma tante Colette et de mon oncle Roland, 72 ans de mariage, pas une ombre ! Il trimait dur, rapportait l'argent du ménage, elle tenait le ministère de la parole, il n'avait droit à rien, elle le brimait en tout et tout marchait parfaitement ! Sa seule soupape : ronchonner contre la politique de la droite ...

Écrit par : iPidiblue et la légende dorée des sexes | 02/02/2009

Exemplaire !

Écrit par : Ludovic | 02/02/2009

L'égalité est un idéal, ce qui donne une direction. Il n'y a pas forcément d'aboutissement, de lieu à atteindre, juste une direction à viser qui donne sens et qui fait avancer.

Écrit par : Julien | 04/02/2009

On pourrait pas être un tout petit peu plus égaux que les autres, juste pour mettre une petite queue à cette histoire sans tête ?

Écrit par : iPidiblue et la légende dorée des anges qui n'avaient pas de sexe | 04/02/2009

Parfois même la volonté affirmée d'égalité se transforme subrepticement en une volonté de domination plus proche d'ailleurs d'une revanche sur une prétendue victoire que le langage a vecté en dehors même de tout fondement; la représentation qui en est faite ne correspondant à aucune réalité On peut alors parler d'une sorte de délire... le verre à moitié plein devient à moitié vide... Mais ce renversement n'est pas propre à l"hétérosexualité je pense qu "il intéresse deux humains en dehors de tout sexe. C'est" le désir mimétique" de René Girard Je pense que la seule façon de veiller à cette dégradation c'est peut être de savoir qu'elle existe chez chacun, réciproque, et d 'aider l'autre à s'en sortir... Accepter une sorte de cycle...Quand je pense à la signification de "Sweet mambo" le dernier ballet de Pina Bauch c'est peut être cette réfléxion là qui est au coeur du ballet. Je suis désolée ce n'est pas du cinéma...mais peut être le dernier film de Brad Pitt est il aussi une réflexion sur ce thème là ...

Écrit par : laurence | 05/02/2009

Parfois même la volonté affirmée d'égalité se transforme subrepticement en une volonté de domination plus proche d'ailleurs d'une revanche sur une prétendue victoire que le langage a vecté en dehors même de tout fondement; la représentation qui en est faite ne correspondant à aucune réalité On peut alors parler d'une sorte de délire... le verre à moitié plein devient à moitié vide... Mais ce renversement n'est pas propre à l"hétérosexualité je pense qu "il intéresse deux humains en dehors de tout sexe. C'est" le désir mimétique" de René Girard Je pense que la seule façon de veiller à cette dégradation c'est peut être de savoir qu'elle existe chez chacun, réciproque, et d 'aider l'autre à s'en sortir... Accepter une sorte de cycle...Quand je pense à la signification de "Sweet mambo" le dernier ballet de Pina Bauch c'est peut être cette réfléxion là qui est au coeur du ballet. Je suis désolée ce n'est pas du cinéma...mais peut être le dernier film de Brad Pitt est il aussi une réflexion sur ce thème là ...

Écrit par : laurence | 05/02/2009

J'ai tendance à penser que nos désirs d'égalité ou nos penchants dominateurs, bien mêlés en chacun de nous, ne peuvent rien contre les faits (biologiques, neurologiques, psychologiques, culturels) et que nous trouvons régulièrement là où nous devions être... à notre plus grand désarroi.

Écrit par : Ludovic | 05/02/2009

Suis je vraiment duplice à ce point là?
Non le hasard d'un post ...

Écrit par : laurence | 06/02/2009

Il y aussi beaucoup de reflets et de duplications dans vos photos (que j'apprécie), Laurence !...

Écrit par : Ludovic | 06/02/2009

Merci d'être venu...

Écrit par : laurence | 07/02/2009

Les commentaires sont fermés.