Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2010

HOMMAGE

Il est bien des façons de rendre hommage au très grand cinéaste français qu'était Eric Rohmer (1920-2010), la mienne sera de répéter scrupuleusement, amoureusement, passionnément, ces mots qu'il inventa : Laurence de Monagham, Amanda Langlet, Emmanuelle Chaulet, Gwénaëlle Simon, Béatrice Romand, Marie Rivière, Sophie Renoir, Aurelia Nolin, Florence Darel, Stéphanie Crayencour, Clara Bellar, Cécile Cassel, Jessica Forde, Anne Teyssèdre...
0.jpg
11451_bscap058.jpg
patb-pauline.png
photo%20rendez-vous%203.jpg
claires-knee-romand.png
onte_de_printemps_reference.jpg
chaulet.jpg
gwenaelle%20simon.jpg
LRV_Doc.jpg
h_4_ill_950808_astree-new.jpg

10:02 | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : eric rohmer | |  del.icio.us | |  Facebook | | Digg! Digg |

Commentaires

Anne-Laure Meury...

Écrit par : P/Z | 12/01/2010

Je reviens juste de chez vous, Pascal, et je réalise que je l'ai, contrairement à vous, oubliée... Votre texte est très beau.

Écrit par : Ludovic | 12/01/2010

Il y a bien des façons, mais c'est sans doute la plus belle.

Écrit par : Vincent | 12/01/2010

M'enfin !
Haydée Politoff !
Ah oui, c'est vrai qu'elle s'est inventée toute seule et qu'elle est repartie sur la pointe des pieds qu'elle avait fort beaux tout comme ses clavicules...

Écrit par : FredMJG/Frederique | 12/01/2010

Frédérique m'a doublé : il manque ma chère "collectionneuse"...
Ceci dit, quelqu'un qui ne sait absolument pas trouver les mots pour les hommages trouve le vôtre très beau, Ludovic.
Merci.

Écrit par : Dr Orlof | 12/01/2010

Je confesse que l'exhaustivité n'est pas au rendez-vous...Il y a toujours des merveilles à (re)découvrir chez Rohmer ! (à ce propos, merci à Frédérique pour les liens qu'elle a ajoutés sur sa note dédiée au cinéaste, il y a dedans beaucoup à glaner). Je vous comprends Dr Orlof, je suis un peu comme vous, d'où cette évocation, mais je vous oriente vers un bel hommage, que j'aurais été fier d'écrire, celui de Jérôme Leroy sur Causeur.fr (site assez épouvantable de préjugés et de prétention, mais que certains textes, dont les siens, sauvent de la honte)

Écrit par : Ludovic | 13/01/2010

Quant à moi, j'apprécie beaucoup votre texte sur Rohmer que vous avez mis en lien sous son nom, il devrait clouer le bec à ceux qui prennent son cinéma pour de la sitcom filmée !

Écrit par : Sylvie | 13/01/2010

Sylvie,
Les rapports entre Rohmer, le roman photo, la sitcom sont loin d'être inintéressants...

Écrit par : P/Z | 13/01/2010

Merci de l'apprécier, Sylvie, mais c'est juste une petite notule, qui comprend qui plus est beaucoup de questions...Oui, ces rapports sont intéressants, Pascal, qu'est-ce qui fait, en somme, que l"'amie de mon ami"" est du cinéma et pas "Hélène et les garçons", qui parlent tous deux de chassés-croisés amoureux ? On ne peut pas répondre à cette question sans avoir clarifier ce que l'on considère, personnellement, comme étant "le" cinéma.

Écrit par : Ludovic | 14/01/2010

Evidemment, comme pour Fred et Dr Orlof, puisqu'elle en est absente, c'est à Haydée que je pense en lisant votre liste.

C'est terrible, mais l'effet que me fait le cinéma de Rohmer est tel qu'à la fois il me paraît simple, et que je ne parviens pas à envisager de l'expliciter sans que cela ne me paraisse être une bien trop grande tâche.

Charmant hommage, tout cas.

Écrit par : Préau | 14/01/2010

A toutes ces pimbêches (j'exagère, certaines sont irrésistibles et Amanda Langlet est le contraire d'une pimbêche), je préfère la sublime Aurora Cornu, l' "Aurora" du Genou de Claire, marraine érogène, magicienne du désir et de la manipulation érotique, déesse débonnairement dominatrice dont je me ferais, comme Brialy, le cobaye envoûté - sans conteste la plus belle et la plus généreuse des créatures de celui qui était le plus grand cinéaste français, et pour l'auteur de ses lignes improbables, la femme idéale. Mais j'ai honte.

Écrit par : montalte | 18/01/2010

C'est sans doute, préau, que son cinéma est clair plutôt que fumeux et qu'en conséquence, il est complexe sans être simpliste.

Après avoir lu très sérieusement vos écrits sur le sado-masochisme, je ne suis pas du tout étonné pour Aurora Cornu, Pierre, tandis que je reste encore, pour ma part, dans les rets des jeunes filles, comme le veut la Théorie...

Écrit par : Ludovic | 18/01/2010

Je reviens chez vous, je dois y tenir, et je m'aperçois qu'outre Aurora, c'est à Maud-Françoise Fabian (évidemment !) que va mon goût, et que vous ne citez pas (et pour cause, Fabian n'étant pas seulement rohmérienne) mais aussi, aussi, et elle, vous auriez dû la noter, pure créature rohmérienne, Rosette !!!!

Aurora, Maud, Rosette - ma trinité chez le grand Eric.

Amitiés.

Écrit par : montalte | 23/01/2010

Ah oui, Rosette, là (avec Haydée) c'est un oubli involontaire !

Écrit par : Ludovic | 24/01/2010

Gynécée contre gynécée.... http://pierrecormary.hautetfort.com/archive/2010/03/23/aurora.html
Bien à vous.

Écrit par : montalte | 23/03/2010

Les commentaires sont fermés.