Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2011

71

La roue tourne si bien que les inconnus d'hier sont déjà les oubliés de demain.

"Il n'y a que deux écrivains qui comptent pour moi, le Zola de l'Assommoir et Maxime Chattam" / "C'est parce que tu ne connais pas encore Millenium !"

Je suis très heureux que Céline soit retiré des Célébrations Nationales de cette année : l'idée d'une "Nuit Céline", avec lecture publique du Voyage dans un passage Choiseul éclairé aux bougies parfumées, ou le projet estival d'un parcours interactif, dans divers lieux-clés de son oeuvre, avec hôtesses avenantes badgées LFC et texte lu par Dussolier, me mettaient assez mal à l'aise.

Commentaires

Une des rares remarques de bon sens sur Céline, dans ce concert d'indignations hesseliennes (que ce soit d'un côté ou de l'autre)... Merci.

Écrit par : AG | 24/01/2011

Claude Lanzmann lisant "Le voyage au bout de la Nuit" oui évidemment il y aurait eu foule pour applaudir !

Écrit par : iPidiblue le voyage | 25/01/2011

iPidiblue : sourires.
AG : Les indignés se frottent les mains.

Écrit par : Ludovic | 25/01/2011

Bien d'accord sur Céline. On ne pouvait lui rendre meilleur hommage qu'en l'excluant de toute cérémonie commémorative officielle - avouer ainsi qu'il reste à part, redoutablement seul contre tous, définitivement irrécupérable.

Écrit par : Damien (de sable) | 25/01/2011

Absolument !

Écrit par : Ludovic | 26/01/2011

Les commentaires sont fermés.