Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2011

122

Elle détourne les yeux avec ennui, mais lui, croyant la gêner, se dit que le tour est joué et voulant pousser son avantage, l'indispose plus encore. Alors elle le regarde bien en face, aussi froidement que possible, et au moment où il comprend enfin que tout est perdu, elle se met à l'aimer.

Il n'y a pas que les faux professeurs qui pullulent sur la Toile, à l'éloquence pontifiante et à la culture rigide, il y aussi quantité de faux élèves, à la candeur intéressée et aux missives flatteuses, les premiers rêvant de soumettre les seconds qui ne demandent d'ailleurs que cela : avoir un maître sur qui régner.

X-Men, le commencement, ou l'apprentissage de la dualité Jésus/Christ version Kazantzakis : comment faire de sa différence fondamentale une arme de cohésion, comment accepter de faire partie d'un monde sans pitié, comment se sentir solidaire d'individus sans foi ni loi, comment respecter celui qui n'a pas de respect, comment sauver celui qui veut notre perte.

10:42 | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : x men, le commencement | |  del.icio.us | |  Facebook | | Digg! Digg |

Commentaires

Kill'em all ! (© Peckinpah)

Écrit par : FredMJG | 21/06/2011

Et Dieu reconnaîtra les siens.

Écrit par : Ludovic | 22/06/2011

straw dogs

Écrit par : laurence | 22/06/2011

Right !

Écrit par : Ludovic | 23/06/2011

Étrange que ce "X-Men" n'ait pas, sauf erreur, fait polémique, à l'instar d'une précédente production Synger ("Un élève doué"), tant la confrontation finale (presque une parodie du "Retour du Jedi"), entre autres séquences, est stupéfiante !

Écrit par : Mister Arkadin | 15/07/2011

Certains critiques semblent en effet plus sensibles à l'emballage qu'au contenu ...

Écrit par : Ludovic | 01/08/2011

Les commentaires sont fermés.