Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2009

ENFERS

S'il est encore quelque chose d'infernal et de véritablement maudit dans ce temps, c'est de s'attarder artistiquement sur des formes, au lieu d'être comme des suppliciés que l'on brûle et qui font des signes sur leurs bûchers.

(Antonin Artaud)

maisonhorreur1.jpg

18:05 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  del.icio.us | |  Facebook | | Digg! Digg |

Commentaires

"Je veux que chaque laboureur de mon royaume puisse mettre la poule au pot le dimanche."
Henri IV

Écrit par : iPidiblue in illo tempore | 16/03/2009

Moi aussi je fais des citations ...

"Celui de qui la tête au ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts".
Jean de La Fontaine

"Le vrai honnête homme est celui qui ne se pique de rien".
François de La Rochefoucauld.

"Je cherche le silence et la nuit pour pleurer".
Chimène selon Corneille.

"Heureux qui vit en paix du lait de ses brebis
Et qui de leur toison voit filer ses habits".
Racan.

"Le corps d'un ennemi mort sent toujours bon".
Charles IX.

Écrit par : iPidiblue in illo tempore | 16/03/2009

Celle de La Rochefoucauld me plaît bien.

Écrit par : Ludovic | 16/03/2009

Vous ne voulez donc pas mettre la poule au pot le dimanche ? Vous savez dans l'esprit du Vert Galant, il s'agissait peut-être d'une image figurative ...

Écrit par : iPidiblue doux Jésus ! | 17/03/2009

Superbe citation d'Artaud qui va presque à l'encontre de l'idée qu'on s'est fait de cet écrivain.
Le contemplatif est lui aussi un envoûté.
D'où l'avez-vous tiré ?

Écrit par : pradoc | 17/03/2009

Je le voyais bien comme ça, iPidiblue !

Tout à fait d'accord avec vous, pradoc, cette sentence semble bien refléter le douloureux paradoxe d'Artaud, dévoré par les formes mais n'ayant de cesse de les épuiser justement pour s'en libérer. Il s'agit de l'exergue de "La mort de Céline", un petit essai avec fulgurances de Dominique de Roux.

Écrit par : Ludovic | 17/03/2009

Ah ! Ludovic comme je te retrouve, "Labourez, prenez de la peine, c'est le fond qui manque le moins !"
Mesdemoiselles, Ludovic sera doux mais ferme et il tiendra bien le timon, soyez-en assurées !

Écrit par : iPidiblue in hoc signo vinces | 17/03/2009

Faire de la danse pour ne pas être dans un faux problème...¨
être... non de la forme
non du signe
mais être...dans le corps et sa signifiance...

Écrit par : laurence | 19/03/2009

bonjour Ludovic, pas de tags sous cette photo, je ne reconnais pas le film dont cette image est tirée, pourriez-vous m'éclairer? merci, JS

Écrit par : jean-sébastien | 26/03/2009

Bien sûr JS, c'est "La maison de l'horreur" de William Malone.

Écrit par : Ludovic | 26/03/2009

merci! voilà une image très impressionnante...je vais tenter de voir ce film...

Écrit par : jean-sébastien | 26/03/2009

Les commentaires sont fermés.