Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2010

PISTES

Pour ceux que l'omnipotence de BHL ne cesse d'intriguer (quand on sait à quel point sa pensée est disqualifiée et son oeuvre faisandée), il y a ce texte et ces pistes au Café du commerce.

Pour ceux qui se désolent de la banalité ou des bouffissures de la critique littéraire sur la Toile (cf les liens du vendredi d'il y a 15 jours), une lueur d'espoir avec ce très beau texte, à la fois exigeant et lisible, ce qui est quasi-miraculeux en un lieu où s'affrontent d'ordinaire paraphrases et mots de passe.

Enfin, ce judicieux avertissement des lecteurs de Nabe, qui devrait tous nous faire réfléchir...

Commentaires

Je ne découvre ce post que ce soir et je m'aperçois que je manque à tous mes devoirs. Vous m'honorez, Ludovic.

Écrit par : Pierre Cormary | 20/02/2010

Mais c'est que vous commencez à le mériter, Pierre ! - Sérieusement, et malgré quelques piques contre la "plèbe" qui me hérissent toujours autant, il me semble que depuis votre texte sur S. Weil vous avez franchi un cap, que vous maîtrisez mieux ce que vous voulez dire.

J'arrête là, avec un petit clin d'oeil de remerciements à LM, car cela devient vite un cercle fermé : AMG qui félicite Pierre qui remercie Ludovic qui signale AMG... - Avez-vous lu le dernier Nabe, au fait ?

Écrit par : cafeducommerce | 21/02/2010

De retour d'une semaine à Mogador (Welles oblige !).

J'y ai fini le Nabe : grandiose ! (c'est sans doute son meilleur livre depuis "Alain Zannini")

Écrit par : Ludovic | 28/02/2010

..."Alain Zannini" que je n'ai pas lu, je connais bien mieux finalement les écrits polémiques que romanesques : ni "Le bonheur", ni "KO"... Je pense que je commencerai par cet "homme qui arrêta d'écrire", dès que j'aurai fini "Les décombres".

A bientôt !

Écrit par : cafeducommerce | 01/03/2010

Oui, "L'homme qui..." est d'ailleurs très romanesque et très, très, polémique.

Écrit par : Ludovic | 01/03/2010

Je partage votre enthousiasme sur le nouveau Nabe, qui renoue en effet avec la veine de "Alain Zannini". C'est décidément l'écrivain le plus libre de l'époque, le seul à n'avoir cédé sur rien, vierge de tout arrangement avec le petit système médiatico-littéraire, d'où cette sorte de fraîcheur incomparable. (Ceci dit, son meilleur roman selon moi reste "Lucette" parce que tout y est vrai, et Nabe à mon goût est meilleur quand il travaille directement sur le réel, comme dans son Journal ou ses articles, que quand il invente... )

Écrit par : Damien | 01/03/2010

C'est vrai, Damien, tout à fait d'accord sur le travail sur le réel et justement c'est ce qui est très fort dans ce dernier "roman", comme un cinquième tome du journal qui tantôt "relate vrai" et tantôt s'emballe ; ici tout est presque réel, comme ces patronymes à peine modifiés, et c'est cela qui est beau, quand on passe de la vraie découverte du monde d'aujourd'hui à son allégorie en quelques phrases.

Écrit par : Ludovic | 01/03/2010

Oui, mais je dirais plutôt un sixième tome, le cinquième étant "Alain Zannini"...

Écrit par : Damien | 02/03/2010

Cela donne envie de le lire en tous cas !
Quant au cercle fermé, eh bien, merci encore cher AMG ! Car un compliment d'un type aussi peu commode que vous, je suis confus, vraiment...

Écrit par : Pierre Cormary | 08/03/2010

Les commentaires sont fermés.