Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2012

LIENS

contraband1.jpg

Connaître le passé n'est pas forcément la meilleure solution pour aimer le présent, mais cela permet au moins de ne pas idéaliser l'avenir. Ce qui évite bien des désagréments. Rien de tel qu'un zoom arrière pour remettre les idées à l'endroit et les fausses gloires à leur place. La belle équipe officie, le tout orchestré par Edouard de Nightswimming.

Un très joli texte sur un très joli film, Adieu Berthe de Bruno Podalydès, ainsi qu'un autre sur Laura de Preminger, entre lesquels on pourra déceler, et savourer, quelque liens.

Enfin quelques très aimables recensions des Images secondent sur Insifree, le Journal cinéma du Dr Orlof et Parutions.com.

08/10/2007

RETROVISEUR

Les formes n'obsèdent que ceux qui les hantent. Les images n'asservissent que ceux qui les masquent.

Des cheveux trop fins, trop blonds, un rire arrêté, le manteau gris souris sur la plage bruineuse.
L'enfance qui revient lancinante, juste pour rien.
De l'emphase et des embrassades, de beaux projets, des étoiles plein la vue.
De quel droit m'as-tu tant porté ?
Dans une coquille de noix, le royaume de ce monde, et puis le talon qui claque, éparpillant d'un coup ce qu'on avait bâti à force de réveils en nage.
On m'a tout donné et je n'ai rien laissé.
Ceux qui ne m'ont pas loué peuvent aller se faire pendre, car j'ai tout oublié de ce qui nous distingue.
Le temps a passé et personne n'a moufté.

8f6a2d004e487e6cbc2c66a98c29e8df.jpg
Bunny Lake a disparu, d'Otto Preminger