Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2009

AU SUIVANT

Le lien du vendredi, ce n'est pas le nouveau texte-manifeste de Maurice G. Dantec, double inversé, mélangiste et tonitruant, des tracts ludiques de Marc-Edouard Nabe, salmigondis syncrétiste qui confirme que l'auteur aurait décidément mieux fait de continuer le métier d'écrivain il y a dix ans tout juste (c'est-à-dire de s'astreindre à donner une forme à sa pensée), au lieu de bifurquer progressivement vers le messianisme confusionnel et les paraphasies verbales.

Mais pour autant le lien du vendredi ce n'est pas non plus le nouveau livre de Nabe publié au nez et à la barbe des éditeurs, puisque celui-ci est toujours en attente (on peut relire Alain Zannini, superbe autophagie mise en Cène avec une ferveur si éloignée des mises en abyme calculées, qu'elle aurait dû détruire, si la littérature servait à quelque chose, une bonne fois pour toutes, les accusations convenues de narcissisme).

Non, le lien du vendredi, ce sont tout simplement les derniers participants en date au questionnaire "Erotisme et cinéma" que vous trouvez en lien ici : Arnaud M. Genevois et Jean-Pierre Bouyxou, dont les réponses devraient vous donner des idées.

17:44 | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : dantec, nabe, genevois, bouyxou | |  del.icio.us | |  Facebook | | Digg! Digg |