Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2010

ART DE DROITE ?

1141114_PhoDoc1_p-20020111-00Q5JQ_0KO9ABIX.JPG
"Si l'une des caractéristiques intrinsèques du cinéma consiste à louer, concrétiser des abstractions, sanctifier, rendre héroïque, alors cela signifie que les films ne sont pas capables de critique rationnelle. Ils sont par nature incapables de faire preuve d'objectivité, d'analyser une situation sociale, d'aller à la racine du problème sans trouver immanquablement le héros de la situation.
(...)
Scorsese filme de Niro, Coppola filme Martin Sheen et Brando, Morrissey et Wharol filment Delassandro de la même façon que Riefenstahl filme ses athlètes. Sa tendance à la glorification, sa façon de transcender, sa prédilection pour l'émotion plutôt que pour la raison, sa proximité avec l'esprit d'Heidegger (mort l'année de la réalisation de Taxi Driver) laissent penser que le cinéma est un art de droite"
(Mark Cousins, "Les acteurs sont de gauche mais le cinéma est de droite", in Courrier International, Mai 2001)
gladiator-movie-poster-500w.jpg

03/02/2010

RISQUE

560-blade-runner.jpg

"Et si nous vivions au fond une époque fort peu sexuée, où l'image de soi passerait de moins en moins par l'autre en tant qu'il est durablement identifié mais par "les autres" comme forme abstraite du "on" ? (...) Une société dans laquelle la compulsion de répétition, qui naît et meurt sur place, remplacerait les apprentissages, certes dangereux - puisqu'ils amènent à se quitter soi-même pour, peut-être, se trouver ou bien se laisser engloutir dans le gouffre du monde, - mais féconds."

(Pierre Le Vigan, Le Front du cachalot)

09:30 | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blade runner, ridley scott, pierre le vigan | |  del.icio.us | |  Facebook | | Digg! Digg |