Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2007

LABYRINTHE

17b5e53b40e26e2b196b50ca87826705.jpg


Absent une semaine, voici quelques liens pour les infatigables habitués de "Cinématique" :

Le cinéma tout d'abord, avec une remarquable mise au point sur "Notre musique", une bien belle revue , un peu de Fritz Lang pas trop formaté ici et parce qu'il vaut mieux en rire, ceci.

Pour le reste, tous ceux qui ont retrouvé avec amertume ou colère, des phrases à la virgule près voire des titres de chapitres à l'intérieur d'ouvrages de "gensdelettres" bien installés ou en cours d'intronisation, quelques mois ou années après l'envoi naïf de leur manuscrit par la poste, sauront ce que peut ressentir Alina Reyes qui prouve, après Camille Laurens et quelques autres écrivains sensibles, que personne n'est à l'abri du pillage : c'est et c'est sans appel.

Perspectives aiguës au Café, sur cette note cinématique en diable.

Sinon, pour finir sur une pointe d'exaspération, j'observe que tout comme ces couturiers et ces "figures politiques de premier plan" venant se pousser du coude à l'exposition "Dada", tout comme Sollers baisant les pieds de Debord, Christophe Honoré claironnant Eustache, des blogs couverts de pin's, de lampions et de clignotants, fébriles à l'idée de vendre un coussin péteur en l'honneur du Darfour, osent, toute honte bue, parler de pataphysique ou d'écriture de roman...

Commentaires

Et ça vous excite Ludovic, les jeunes filles chapeautées qui montrent leur poitrine ?

Écrit par : iPidiblue et le décolleté de ces dames | 18/10/2007

Mesdemoiselles, qui ne dit mot consent, vous savez ce qu'il vous reste à faire pour contenter le beau Ludo ...

Écrit par : iPidiblue agence de placement | 18/10/2007

Vous êtes trop bon avec moi. Un jour, pour vous remercier, je vous donnerai du Marylin Jess. Bien cordialement !

AMG.

Écrit par : cafeducommerce | 19/10/2007

Je vous remercie, Ludovic.

Écrit par : Hyppogriffe | 19/10/2007

Faut pas fréquenter les "marketteurs", Ludovic... leur boulot, leur vie se passent à "marquetter" n'importe quoi

Écrit par : Kate | 19/10/2007

Abject, en effet...
Et d'un autre côté, c'est le début de la vraie reconnaissance.

Et puis, n'oublions pas que nous sommes tous les pilleurs du grand sarcophage de la Culture. Tout ce qui compte, c'est de n'en être pas les fossoyeurs.
Désolé, Alina, vous vous ferez encore déposséder de vos biens. Ecrivez le livre définitif... et gardez-le pour vous.

Écrit par : Thierry | 23/10/2007

Thank You!
nous sommes quelques-uns aussi à vous lire...

www.stardust-memories.com

Écrit par : Stardust Memories | 24/10/2007

Cher "Stardust", n'oubliez pas de remercier Florence Maillard pour son texte brillant sur "Paranoïd Park"...
A n'en pas douter, l'un des plus intéressants écrit à ce jour.

Clap! clap! clap !

Écrit par : Thierry | 26/10/2007

D'accord avec vous Thierry sur votre dernier commentaire, d'ailleurs je viens de recevoir la revue et les textes passant au crible une partie de la filmographie de Woody Allen sont vraiment intéressants.
Sinon, être pilleur sans être fossoyeur me paraît en effet, aujourd'hui, la condition nécessaire pour résister sans saccage.

Écrit par : Ludovic | 30/10/2007

Pas mal en effet, Stardust Memories, et vous avez raison Thierry, l'analyse de Florence Maillard de Paranoid Park - et de L'assassinat de Jesse James... -sont très bonnes. Merci de la référence Ludovic.

Écrit par : md | 31/10/2007

EST très BONNE

Écrit par : md | 31/10/2007

Merci!
Flo

Écrit par : F.M. | 01/11/2007

md, intrigant votre blog...
Flo

Écrit par : F.M. | 01/11/2007

Les commentaires sont fermés.