Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2009

RECONNAISSANCE

Il se passe quelque chose en ce moment. Le vent tourne. Cela donne l'impression que la Nouvelle Classe ne sait plus à quel saint se vouer. Dans sa hâte et sa précipitation, la voilà qui se met à regarder de l'autre côté de la barricade, et à adouber ceux que naguère elle conspuait tant et plus, ceux qu'elle se devait de haïr, ne serait-ce que par ouïe-dire.

Après Juan Asensio félicité par Ariel Wizman, voilà que le blog "Cinématique" a les honneurs des chroniqueurs d'émissions radiophoniques.... Un ami m'en informe ce matin : hier, dans son émisssion matinale sur Europe 1, Marc-Olivier Fogiel, après s'être moqué du cinéma français qui "ne vaut rien comparé à Spielberg", et avoir tiré à boulets rouges sur les films d'auteurs, où "on ne comprend jamais rien", en est venu à se réjouir que sur la Toile, des blogueurs se ne se privent pas de critiquer ce monde prétentieux et bavard, "comme l'avaient fait en leur temps Les Inconnus". Il a ainsi cité nommément ce blog (ici, à la quarantième minute) ainsi que quelques autres qui sont justement en lien ci-contre, les comparant à de véritables "bouées de sauvetage".

Il m'est arrivé de critiquer la verve de Marc-Oliver Fogiel, peut-être même de lui manquer de respect en le mettant, sans doute abusivement, dans le même sac que tant d'animateurs modernes, dénués d'empathie et de finesse d'esprit, vulgaires, odieux même, prêts aux pires compromis et aux pires connivences. Je le regrette aujourd'hui, non pas tant parce qu'il me cite, mais parce que j'ai découvert, certes à cette occasion, en réécoutant un certain nombre de ses émissions, qu'il s'agissait d'un homme épris de culture, sincèrement révolté par les diktats et les doxas, et sans doute mal à l'aise dans le petit monde étriqué des médias. Il m'a fait penser au bout du compte à un homme comme Pascal Sevran, injustement mélangé avec les pitres télévisuels.

media-actu-image-170695-article-g.jpg


Le vent tourne en effet, et cette citation a sans doute un lien avec la revue de presse de Laurent Ruquier (dont j'avais très certainement jusqu'alors, méconnu le talent, le considérant à tort comme un vaniteux imbécile) de la semaine dernière, le 24 mars, qui entre Gala et VSD, avait osé mentionner Eléments (la qualifiant de "revue peu orthodoxe mais salutaire") dans le cadre d'un jeu de mots assez alambiqué, mais judicieusement trouvé, sur le Prince Charles et la Communauté Européenne, dont à vrai dire je ne me souviens plus de la chute.

10:11 | Lien permanent | Commentaires (68) | Tags : marc olivier fogiel, laurent ruquier | |  del.icio.us | |  Facebook | | Digg! Digg |

Commentaires

Vous ne nous aviez pas habitués à retourner ainsi votre veste...

Écrit par : Jeanne | 01/04/2009

Bravo, Joachim.
Un de mes contacts à la Culture me glisse d'ailleurs que vous êtes sur la liste pour une prochaine remise de rubans Arts z'et Lettres.
Quant à Weyergans, le seul académicien godardophile, il ne jure plus que par vous.
(On l'a entendu l'autre soir, se prenant les pieds dans son épée, rugir un tonitruant "Sacré nom de Dieu de Cinématique !")
Cheers !

Écrit par : tatum | 01/04/2009

Bravo, Ludovic (quel lapsus !).
Un de mes contacts à la Culture me glisse d'ailleurs que vous êtes sur la liste pour une prochaine remise de rubans Arts z'et Lettres.
Quant à Weyergans, le seul académicien godardophile, il ne jure plus que par vous.
(On l'a entendu l'autre soir, se prenant les pieds dans son épée, rugir un tonitruant "Sacré nom de Dieu de Cinématique !")
Cheers !

Écrit par : tatum | 01/04/2009

Mais ce n'est pas un poisson, j'apprécie beaucoup Ludovic, il me rappelle ma jeunesse.

Écrit par : Marco | 01/04/2009

Beau garçon comme il est ce Ludo il va faire des ravages dans le coeur des midinettes gays ..

Écrit par : iPidiblue et l'Adam cinématique | 01/04/2009

Ludo et Marco, le couple de l'année ...

Écrit par : iPidiblue et l'Adam cinématique | 01/04/2009

C'est une plaisanterie ?...

Écrit par : Transhumain | 01/04/2009

Et la transhumanité vous en faites quoi Monsieur le Transhumain ? Nous sommes tous frères en médias ...

Écrit par : iPidiblue et le couple d'Adam premier | 01/04/2009

Et bien j'ai changé Jeanne, il était temps, vous ne croyez pas ? Il y en a assez de cette attitude poujadiste, voire fasciste, de taper sur les médias, après tout c'est grâce à eux que nou sommes en démocratie. Non ?

Votre scepticisme ne fait pas honnneur au courage de Marc-Oliver, tatum.

Marco, est-ce vraiment vous ?

Pas plus, cher Transhumain, que les applaudissement nourris que Guy Carlier a suscités à votre endroit pas plus tard que ce matin sur RMC.

Oui, nous sommes tous frères en médias, iPidiblue, et moi qui de manière bien réactionnaire, n'avait pas vu tous ces prochains qui me tendaient la main.

Écrit par : Ludovic | 01/04/2009

Très bon, j'ai marché en plus !

J'adore cette manière de dire beaucoup de mal de Fogiel (et de Ruquier) en prétendant avoir changé d'avis sur eux, et puis votre manière de jouer brutalement au courtisan qui se veut pondéré. Du grand art !

Écrit par : Media-Killer | 01/04/2009

Ouf, j'ai compris ! (je ne suis pas forcément fière de moi...)

Écrit par : Jeanne | 01/04/2009

Moi j'ai toujours su que cela se terminerait comme cela ! D'ailleurs Jean Sarkozy vient de m'envoyer un mail, son père voudrait prendre des leçons d'éthique politique auprès de moi, je lui ai répondu que j'étais disponible mais que mes tarifs étaient très élevés, il n'a pas tiqué.

Écrit par : iPidiblue professeur à Sciences Popo' | 01/04/2009

Hahaha, vous m'avez d'abord fait peur, puis vous me faites rire. Je boirai un verre à votre santé, Ludovic.

Écrit par : Transhumain | 01/04/2009

Tiens si vous avez le mail de Jean Sarkozy, iPidiblue, j'ai quelques idées qui me passent par la tête.

Media-Killer, enfin, ce pseudo est vraiment révoltant.

Allez Jeanne, je ne vous en veux pas.

Avec plaisir, Transhumain (c'est moi ou Hautetfort, cela fait deux jours que je n'arrive pas à accéder à votre dernier texte, seulement au Léonard de Vinci ?)

Écrit par : Ludovic | 01/04/2009

"Courtisan pondéré" ça c'est un bel oxymore, bravo Média-Killer !

Si vous voulez une initiation au Shaolin-Kung-Fu je suis votre homme, appelez-moi maître tout simplement !

Écrit par : iPidiblue professeur de Shaolin-Kung-Fu | 01/04/2009

Tiens , il y en a un aussi qui se prend une discète raclée dans ce poisson : l'exemplaire J.A (qui dans son dernier papier vient donner des leçons d'érotisme à Matzneff !) qui s'est tant gargarisé d'être cité par le Spectacle !

Écrit par : Pierre | 01/04/2009

C'est malin, j'ai passé 2h à chercher l'émission mais le croirez-vous ? J'ai eu un flash : j'ai vu bien autre chose, naïf que je suis, dans le regard des faux et des bauges, dans cette photo, ce regard de Marco, qui du premier regard vous pousse à dire : "baah ! quelle gueule de con !", tout autant dans cet oeil aigri, méprisant ,noir, relayé par l'autre voulant plaire, éblouir, dans le bottox légèrement grimaçant de sa bouche médisante j'y ai vu la raillerie, mais la vôtre Messieurs ! ...Marco comme quelqu'un d'inattendu... J'ai eu la naïveté de croire au vent qui tournait, oui, comme si une prise de conscience bousculait les positions, comme si la barricade pouvait nous joindre dans un autre espace : celui du coeur?, comme si de trop être dans la rupture ou dans la critique on pouvait aussi chercher le lien, comme si de part et d'autre de la bariccade on pouvait aussi se désarmer ! mais hélas la vie n'est pas une pub edf ou nutella, ça n'est pas hollywood ou Walt Disney, La vie ce n'est pas un clip ou un documentaire-fiction...
Les faux et les bauges sont en fait des capites et des fossés... Et de cet acide qui tourne sans cesse dans le ventre tendant vers la nausée ou la diarrhée, je chercherai plutôt de l'air à insuffler et... Solve Coagula, certes, c'est du grand art Ludovic, à quand la grande oeuvre, ton premier film ?...

Écrit par : Alexis | 01/04/2009

Oui, Alexis, le lien est rompu et la critique est facile, je ne le nie pas, tu as évidemment raison, et le vent ne tourne jamais, mais pour rire, parfois de tout ce trop-plein, on peut railler les Railleurs professionnels, on peut être cyniques avec les Employés du Cynisme, on peut bien être méchant à notre très humble échelle, envers ceux qui ont tout sali, en tous lieux et en grandes pompes.

Pierre, qu'allez-vous chercher là ?

Écrit par : Ludovic | 01/04/2009

Tout en écrivant mon commentaire, ta réponse au mien se faisait grandissante dans mon intimité, je sais l'importance des armes et ne veux pas gâcher ton poisson qui m'amuse de toute façon, mais je sais aussi ces notions : "agresseur-agressé" ou "défenseur-agressé" quand on porte une arme, ou comme dans Fall Out cette idée qui t'est chère : oppressé-oppresseur, ces soit-disant opposés qui ne forment qu'une entité ; tout cela ne doit pourtant pas faire cesser cette insoumission et ta démarche de nous éveiller à ces contradictions (qui peuvent ou pas se heurter d'ailleurs) ou de traduire ou verbaliser avec autant de talent ton coeur qui bat, lutte pour discerner et protéger ce qui reste vivant et libre...
Mais je n'ai que trop l'impression que pour que ton coeur puisse battre toujours, il te faut être sans coeur, être hors champs de l'affectif et de toute chaleur, des passions, pour accèder à la lumière, à la clarté de ton esprit, à la raison... Un commentaire a nuancé cela avec cette merveilleuse expression : " appât mystérieux ou filtre sans pitié "... tu donnes, tu te donnes, tu nous donnes à voir, tu veux te voir, voire nous, tu revois tout ! c'est pour cela aussi que j'ai amené mon commentaire vers une réalisation : j'aimerai voir ton film.

Écrit par : Alexis | 01/04/2009

Ah ! Ah ! Ah ! le Stalker doit fulminer !

Écrit par : F.L | 01/04/2009

Ah, Ludovic... Tenez,, votre histoire s'apparente à celle de Melville et son Moby Dick, mais dans une version originale. C'est excellent, vraiment le meilleur poisson d'avril jamais lu !

(n'empêche que vous m'avez un moment fichu la frousse, hein... Mais c'était si gros que c'en était incroyable... ah, si Cinématique se délitait, ce serait la cata...)

Écrit par : gftn | 01/04/2009

Vous ouvrez les vannes, Ludovic ! Je n’aurais jamais imaginé pouvoir oser dire sur ce blog ce que je pense vraiment de MOF : à savoir que son indéniable talent d’animateur cache forcément une intelligence hors normes, je veux dire à la fois monstrueuse par sa hauteur, et décalée par rapport aux normes qui régissent la majorité des discours tenus dans le PAF.
Encore que…
J’ai fréquenté cette machine infréquentable – et pour cela même passionnante – qu’est la télévision pendant pas mal d’années, et je dois dire qu’on dit beaucoup de mal de ses stars sans y bien regarder.
Car la simple observation offre au regard tant soit peu exercé toutes les preuves possibles qu’aussi bien la compétence que l’honnêteté scrupuleuse et que le respect des spectateurs, sont en réalité monnaie courante chez la plupart des présentateurs et journalistes TV.
Il y a bien sûr des exceptions… Mais elles cachent souvent d’excitants rebondissements ! Patrick Sébastien ne citait-t-il pas récemment une formule très savante du marxiste lacanien Slavoj Zizek, dans un entretien par ailleurs fort banal donné à « Télé Star » ?
Cela dit, ce n’est pas à l’honneur d’Ariel Wizman (que j’aime beaucoup) d’avoir cité le Stalker, qui n’est pas le dernier des imbéciles, ni non plus Eric Zemmour…
Car, là encore – chaque jour de cette époque où tous les repères basculent réservant sa surprise de taille – je suis, pardon, tombé sur le cul, en constatant que sa chronique du « Figaro Magazine » daté du 28 février comprenait cet aveu implicite que Zemmour, que je croyais tout entier acquis à la cause du sarko-lepénisme le plus débile et opportuniste, avait été tenté quelques mois plus tôt de se rapprocher politiquement du groupuscule de Julien Coupat, ce qui me le rend tout de suite beaucoup plus sympathique, non pas parce que je suis moi-même un lecteur attentif, quoique de moins en moins convaincu, des textes de Tiqqun, mais parce que cela prouve d’une part que Zemmour n’est pas ce sophiste malade que le site Consanguins (qui me lasse) s’amuse à décrire, mais encore que les lignes bougent, que le monde réellement renversé tend par une sorte d’idéal de plus en plus communément partagé à retrouver où sont ses pieds, où se loge le ciel, où reconnaître pour ce qu’il est le bonheur de vivre dans une société enfin réconciliée avec elle-même.
Je n’attends plus qu’une toute petite chose : que l’un de ces messieurs (j’ai l’image du viril Jean-François Copé qui me vient aussitôt en tête) ou que l’une de ces dames (je pense très fort à la belle Arlette Chabot) me fasse l’honneur de citer mon blog « Préfère l’impair » (lien sur mon nom) à une heure de grande écoute. Comme je sais maintenant qu’ils vous lisent, cher Ludovic, j’espère être entendu.

Écrit par : Griffe | 01/04/2009

Hem... Et je ne blague pas.

Écrit par : Griffe | 01/04/2009

Tu nous dis : Du poisson au poison, il n'y a qu'un pas... Nos soi disant penser libre nous révèlent une fois de plus nos enchaînements, nos chaînes les plus mensongères à reprendre les même armes de ceux que nous dénonçons, ces liens que nous voulons rompre au sacrifice du Lien... ces réactions en chaîne qui dit mieux c'est ailleurs je suis autre mais sans jamais se découvrir.

Mais gardons le fil pour ce mois d'avril :

Du poisson au poison, il n'y a qu'un pas ou qu'un s, qu'un est-ce ; mais qu'est-ce ? peut-être un c'est...
Et je voudrais de ce poisson en faire autre chose, c'est à faire, sortir de cette sphère que je veux passé : Mais qui est le Stalker, toi, moi ? nous autres tour à tour rôdeurs et passeurs...

Encore une fois quel est le lien dans tout ça ?
N'impose pas, ne dispose plus, propose...

La sphère c'est pour ne plus reculer, ne plus chuter, ne pas se taire.
C'est ailleurs... Fais nous y passer...

C'est pourquoi l'arme est chair, mon cher Ludovic, mon frère d'art

Laisse-leur leur mitraille, laisse les railleurs, laisse-leur leurs affaires, c'est à faire ailleurs, c'est faire ton oeuvre d'art ! Prends corps !

Écrit par : Alexis | 01/04/2009

Je vous trouve très injuste avec Laurent Ruquier, Ludovic : quelqu'un qui a su s'entourer d'intellectuels de la trempe de Steevy du loft et de Gérard Miller ne peut pas être totalement mauvais, surtout lorsqu'il se moque avec une réelle acuité d'un type scandaleux comme Nabe...

Écrit par : Dr Orlof | 01/04/2009

Je ris et j'applaudis mais j'enrage de mettre totalement fait avoir sur le coup. Je crois que cela ne m'étais jamais arrivé à ce point...
Cela dit, pour revenir sur le commentaire de Griffe (qui est très sérieux, si j'ai bien compris, à moins que je sois à nouveau à côté de la plaque), je suis à peu près certain, moi aussi, que plusieurs de ces têtes parlantes télévisuelles pourraient être de bonne compagnie une fois sorties du bocal. Je me souviens être tombé un jour, dans une de ces émissions captant sur le vif les à-côtés des événements culturels (sur France 4 je crois), sur une discussion très intéressante à propos du Kosovo entre Kusturica et Nikos machin de la Star'ac. Je pense en fait que ces gens sont schizophrènes (le vieux gag des Guignols où les stars de TF1 devaient laisser leur cerveau à l'entrée du bâtiment, c'est vraiment ça !).

Écrit par : Edisdead | 01/04/2009

"J'enrage de mettre" ???

Écrit par : Edisdead | 01/04/2009

Bonsoir Ludovic, j'avoue que j'ai douté un instant, bien que l'adéquation Cinématique/Discours anti-cinéma d'auteurs français et pro-spielberg me parût immédiatemment suspecte (même si vous n'êtes ni anti-anti-l'un, ni anti-pro-l'autre, bien au contraire...:))!

@ Dr Orlof : paradoxalement, et si l'on passe sur le lynchage scénarisé de Nabe par Miller au moment de la réédition du Régal, il faut, au crédit de Ruquier, se rappeler qu'il confessa l'étonnant propos qui suit (et ce n'était pas un 1er avril) : on lui avait déconseillé Nabe à la sortie du Régal, en le diabolisant systématiquement (ce n'était donc pas de la paranoïa de la part de Nabe), et sa surprise fut immense devant le talent qu'il découvrit en lisant la réédition. Deux aveux pas si courants (la diabolisation et l'énorme talent de Nabe), surtout de la part d'un homme de tévé en poste...

Écrit par : OrnithOrynque | 01/04/2009

Enfin, il est temps que les intellectuels réhabilitent ces passeurs modernes que sont les animateurs, grands professionnels exerçant la tâche difficile et pourtant noble de transmettre au plus grand nombre le sel de la culture d'aujourd'hui, s'exposant au péril de leur dignité sous les feux médiatiques et éclairant les modestes artisans de l'ombre de leur aura méritoire !

Non, j'avoue, je me suis fait avoir comme un bleu, et jusqu'au bout : ah ben ça alors, Fogiel, qui l'aurait cru !... "épris de culture", bigre... Ah bon, Sevran ? Ce Ludovic a décidément des avis bien surprenants... Et même la mention de ce brave Ruquier, j'ai avalé ça ! Ce n'est qu'au commentaire n°4 que ah oui bon d'accord... C'est d'autant plus savoureux à la deuxième lecture, merci pour ce poisson bien assaisonné !

Écrit par : Damien | 01/04/2009

Ah punaise, je me suis méfié et j’ai lu les commentaires avant de chercher à écouter ! Pourtant, j’avais totalement oublié cette histoire de poisson...

Félicitations quand même, cette élogieuse citation (podcastée sur le champ) est amplement méritée.

Écrit par : Préau | 02/04/2009

Vous ne sentez pas comme une odeur ? La marée d'hier sans doute ...

Écrit par : iPidiblue à la criée | 02/04/2009

Alexis : je comprends bien ce que tu dis, prendre les armes des autres pour les retourner contre eux, ce n'est pas très glorieux, mais ça détend ! Sinon, cette "oeuvre d'art" dont tu parles, je crains de ne jamais savoir ou pouvoir la mettre sur pieds, qu'il s'agisse d'un roman, de nouvelles ou d'un film !

Oui, gftn, je vois bien ce que vous voulez dire.

Très bien , Griffe ! Le hasard fait bien les choses : avant le dîner hier avec Copé, on parlait des Straub, et bien figurez-vous qu'il s'est indigné de cette sorte de boycott dont ils souffrent, et qu'il s'est spontanément proposé de les inviter à la prochaine garden-party.

C'est vrai Dr Orlof, un homme qui sait s'entourer ainsi mérite le respect.

Edisdead, je crains que Griffe ne blague...

Oui, Ornithorynque, mais est-ce vraiment à l'honneur de Nabe d'avoir de tels lecteurs enthousiastes ?...Je plaisante, votre anecdote prouve que les diktats ne servent à rien, et c'est très bien ainsi.

Damien ! Mais alors vous me prenez vraiement pour un opportuniste ? C'est ça qui finalement me fait peur chez tous ceux qui y ont cru, que je puisse ainsi trouver du talent du jour au lendemain à ceux qui me citent !

Oui, Préau, j'ai d'ailleurs une entrevue en podcast avec Zemmour (où nous parlons de Theolonious Monk avec ferveur) qu'il faut absolument que je mette sur Cinématique.

Écrit par : Ludovic | 02/04/2009

Finalement Ludovic hier tu nous avais tous invité à l'Aquagym afin de nager avec tous les petits et grands poissons du PAF, eh bien ! tu vois on se sent comme purifié, plus beau, plus fort ! Prêt à repartir pour de nouvelles aventures dans le grand bain de la vie ...

Écrit par : iPidiblue du petit bassin au grand bain | 02/04/2009

J'ai donc décidé de me retirer de la vie bloguistique.

Écrit par : Edisdead | 02/04/2009

C'est vrai iPidiblue, et vous avez des accents à la Guillaume Durand très émouvants.

Edisdead ;)

Écrit par : Ludovic | 02/04/2009

J’attends cela avec impatience - j’enregistre toutes les émissions de cet heureux pourfendeur de la bien-pensance et du bon goût.

Écrit par : Préau | 02/04/2009

Il ne faudrait pas négliger de saluer votre choix de titre, par ailleurs. Un véritable couronnement. Pour un peu, je le recevrais comme une "spéciale dédicace". ;-)

Écrit par : gftn | 02/04/2009

Ludovic,
mais non, même pas, j'ai lu ça le plus naïvement du monde, je vous ai cru sincèrement convaincu qu'il y aurait derrière ce jeune paltoquet un type plus fin qu'on ne pourrait croire... Vous savez, je pratique assez peu le Fogiel, et la télé a produit parfois des personnages ayant cette dualité (je pense à Jacques Martin, qui faisait des émissions épouvantables alors qu'il aimait la littérature, l'opéra, etc. en voilà un qui était vraiment épris de culture, paraît-il...) et puis vous avez parfois des opinions si surprenantes, ça ne m'a plus étonné que de vous voir défendre le film de Houellebecq. J'ai vraiment hurlé de rire en relisant, tellement l'ironie était pourtant visible ! Et quand je pense que le matin même, j'avais travaillé sur un texte de Voltaire intitulé "De l'horrible danger de la lecture", qui maniait lui aussi l'antiphrase...

Écrit par : Damien | 02/04/2009

Très bien Préau, et j'espère que vous conservez aussi tous ses livres si incorrects (...syntaxiquement parlant, bien sûr)

Dieu reconnaît toujours les siens, gftn, c'est déjà ça.

Bien d'accord pour Jacques Martin (que mon père connaissait bien et qui était incollable sur les campagnes napoléoniennes et l'Opéra italien !), mais ne tentez pas de "pratiquer le Fogiel", ou alors gardez un Muray à portée de main.

Écrit par : Ludovic | 02/04/2009

Dieu ?!?

Wo. Ai-je raté un épisode ou n'étiez-vus pas athée jusque récemment, bien que cerné par des croyants ? Ah non, votre réponse doit se lire comme la ligne d'horizon d'une néantitude infinie, hein, c'est bien cela ? Ah, Ludovic, comme vous avez de grandes dents. "Le chasseur de l'hôtel sourit terriblement"...

http://www.dailymotion.com/video/xp62b_leo-ferre-la-porte_music

(j'espère ne pas provoquer une série de doublons, mais mon commentaire ne paraît pas pouvoir passer : dernière tentative)

Écrit par : gftn | 02/04/2009

Athée, moi ? Grands dieux, non ! (mais cerné par des croyants, oui). Ah ! Léo, il y a tout.

Écrit par : Ludovic | 03/04/2009

Doux Jésus ! Cher Ludovic, le Christ n'a jamais voulu fixer sa parole dans un texte parce qu'elle était enchâssée dans son époque, vois ce que les dogmes en ont faits... pourtant ton article Fall Out retentit et résone toujours pour moi comme un premier commandement...

Et pour tes messages et ta démonstration, je te dis Merci.

Écrit par : Alexis | 03/04/2009

Il faut mettre des clous sur les mots sinon les paroles s'envolent !

Écrit par : iPidiblue agrégé du SM | 03/04/2009

Très intéressant iPidiblue, qui m'enchantez à chacune de vos interventions puisque de vos multiples cordes une flèche vient de transpercer les mots : le clou, dans la symbolique alchimique, répresente Mars, Arès, le fer etc... et l'amorce du travail, le travail de l'alchimiste...

Intéressant, non ? et de votre agrégation je rajouterai un simple V... : SVM

Écrit par : Alexis | 03/04/2009

SMS je sais ce que c'est mais SVM ?

Écrit par : iPidiblue agrégé du SMS | 03/04/2009

SVM=SUM

Avez-vous un site ou une page, blog ?

Écrit par : Alexis | 03/04/2009

Malheureux Alexis ! Ici on est sur Cinématique le blog du copain à Marc Olivier Fogiel, moi je suis une petite chose, le pique-assiette de Ludovic Maubreuil, je ne peux pas lui chiper ses visiteurs !

Écrit par : iPidiblue pique-assiette | 03/04/2009

Allons, pas de fausse modestie, le blog de l'excellent iPidiblue est en lien ci-contre ("le parti de mon innocence")

Écrit par : Ludovic | 03/04/2009

Mais Diantre ! Je ne comptais pas renier Ludovic ; simplement votre esprit subversif et l'acuité de votre art à manier la langue, enfin... votre esprit plutôt au sens guitrien me poussait à la curiosité de vous lire ailleurs et ce, bien sûr, dans l'idée d'une interdépendance bloguienne ou blogale...

Écrit par : Alexis | 03/04/2009

Bonjour Ludovic !

" Ah!... me voilà beau ! "cf. Jean Gros, surnommé "grosJean" par Evisquince au milieu du siècle quand à y regarder plus près, il y vit une certaine lourdeur ...

Écrit par : Alexis | 03/04/2009

Ludovic, comme je vous le disais, votre note est très drôle.
Dommage que nul, parmi les sommités intellectuelles qui commentent chez vous (et gageons le fait que ma simple présence attire, immédiatement, les pleutres et monomaniaques consanguins chez vous) ne se soit justement posé la question la plus évidente : pourquoi donc Ariel Wizman a mentionné Stalker (pas seulement d'ailleurs, mais aussi un excellent blog en lien chez moi, Bartleby les yeux ouverts) ?
Pourquoi donc un pur produit de cette industrie du spectacle que vous méprisez a-t-il donc perdu son temps à me lire, à m'écrire puis à évoquer mon blog ?
Belle question, que je soumets à vos... pointures.
Bonne suite.

Écrit par : Stalker | 03/04/2009

Ouh la la ma tête ! C'est l'énigme du sphinx, je sens que je vais me faire dévorer tout cru ... bon voyons qui a quatre pattes le matin, deux le midi et trois le soir, ah ! oui bon sang mais c'est Juan Asensio !

Écrit par : iPidiblue s'invite chez Guignol | 03/04/2009

iPidiblue, z'auriez dû vous risquer à répondre à la question de Juanito, mais je tenterai l'acte de bravoure à votre place. Ma réponse : parce qu'Ariel Wizman est athée ?

(Mais autant j'avais sincèrement pensé que Ludovic l'était (comment en étais-je arrivée là ?), autant je n'en crois pas un traître mot à propos de Wizman : c'est juste pour faire un brin de talk'n stalk en ascension...

Ok, ok, je sors ============> )

Écrit par : gftn | 04/04/2009

Jeune homme méfiez-vous des antithèses.
Victor Hugo.


Je dirai même plus : Jeune homme méfiez-vous des jeunes hommes !

Écrit par : iPidiblue cave canem | 04/04/2009

Question tout à fait sérieuse au Stalker :

aurez-vous, dans votre vie, passé plus de temps à écrire pour votre blog ou à faire caca ?

Écrit par : Suzanne | 05/04/2009

Quand je parlais d'éminents lecteurs de votre blog, LM, je vois que je ne m'étais pas trompé.
Effectivement, la merde est toujours anonyme, comme vous Suzanne.

Écrit par : Stalker | 05/04/2009

Vous ne répondez pas, Stalker ? C'est sans doute que vous ne faites pas la différence...

Écrit par : Suzanne | 06/04/2009

Stalker, à son propre sujet : "Pourquoi donc un pur produit de cette industrie du spectacle que vous méprisez a-t-il donc perdu son temps à me lire, à m'écrire puis à évoquer mon blog ?"

Idée de réponse : parce que ton blog est soluble dans le spectacle, c'est-à-dire qu'en fait, il ne dit rien qui ne le remette en cause.

Écrit par : La Vérité | 06/04/2009

Si vous le dites, la vérité : je suis bien moins savant que les commentateurs de ce blog, que je ne lis plus depuis quelques mois tout de même, sauf lorsqu'un lien pointe chez moi.
Je vous laisse avec votre hôte qui lui pourrait vous donner, s'il le souhaite, la réponse que je lui ai donnée par courriel.
Pour ce que j'ai à faire de votre ironie à deux balles les gars...

Écrit par : Stalker | 06/04/2009

Parce qu'Ariel Wizman s'ennuyait en boîte de nuit et qu'il a voulu lancer un canard comme on essaye un nouveau cocktail ?

Quand je pense à tous les efforts que je fais pour le beau Juan alors que je sens que je n'entrerai jamais dans son paradis ... enfin heureusement je me console avec le tendre Ludovic !

Écrit par : iPidiblue tendre blog | 06/04/2009

On peut trouver beaucoup de défauts au Stalker (vanité, narcissisme, emphase, goût exacerbé pour l'invective...) et lui reconnaître un certain style, une cohérence, des références parfois stimulantes car inédites, bref du charme... Après, peu importe son fichu caractère, et qu'il se prenne pour Léon Bloy.
De même on peut penser ce qu'on veut d'Ariel Wizman ("vendu au spectacle", faux dandy, mondain dérisoire, etc.) et admettre son intelligence, sa curiosité, sa culture, bref ne pas confondre ce lévinassien capable jadis d'assez réjouissantes improvisations (avec Edouard Baer notamment) avec les marionnettes incultes de talk-shows comme Fogiel...
Donc, que Wizman ait pu s'intéresser à la Zone, où est le problème ?

Écrit par : Damien | 06/04/2009

Ah, tout de même, Damien, vous me rassurez !
Je vous dirai cela, je dois prendre un pot avec AW.
Non, je ne me prends absolument pas pour Léon Bloy, c'est plutôt un travers de Nabe, cela...
iPidiblue : poursuivez vos efforts, ils ne m'ont jamais paru surhumains à vrai dire !

Écrit par : Stalker | 06/04/2009

Stalker : je n'ai pas envie d'engager le fer avec toi sur ce blog qui n'a, je crois, rien à faire de ton ego ni de ta conception emphatique de la littérature ; tu as du t'en rendre compte puisque tu t'en es détourné, ainsi que de celui du Transhumain d'ailleurs, comme tu l'as écrit sur le blog de Léo Scheer après tes propos odieux sur Ornithorynque. Mais au fond lis-tu les blogs qui ne parlent pas de toi ? Comme le dit Damien, "que Wizman ait pu s'intéresser à la Zone, où est le problème ?" Mais surtout où est l'intérêt ? Car, on s'en fout.

Ton blog est au mieux un catalogue d'auteurs rares, au pire une collection de clichés narcissiques (comme ta pétentieuse recension de Matzneff qui ose donner des leçons d'impudeur et d'érotisme à un écrivain qui plane à une hauteur dont tu n'as pas idée, et qui à mon avis saurait aussi te donner des leçons d'ego-trip !)

Écrit par : La Vérité | 07/04/2009

Je remercie par avance Le Stalker, F.L, Suzanne et La Vérité de poursuivre ailleurs l'éternel retour de leurs joutes.

Écrit par : Ludovic | 07/04/2009

LM, n'ayez crainte, je n'engage aucune joute (le fer, rien que cela, baltringue !) avec de petits crétins anonymes qui me resservent toujours les mêmes plats avariés.
Ma prétentieuse recension des Carnets noirs, abruti, si tu savais lire, tu comprendrais qu'elle est tout sauf prétentieuse.
Vos lecteurs, Maubreuil, se posent là en guisent de contradicteurs de talent : comment faites-vous pour bavarder avec de pareils couillons ?
Bye.

Écrit par : Stalker | 07/04/2009

Zut ! Ludovic j'avais trouvé un bon portrait de Juan sous la plume de Paul Guth - Histoire de la Littérature française - voici ce qu'il écrit :

"En 1633 l'évêque Zamet introduisit ches les religieuses de Port Royal le loup dans la bergerie Duvergier de Hauranne abbé de Saint Cyran.
Le Basque Saint-Cyran, fils d'un boucher de Bayonne, vole au sublime, ou cahote dans les ronces. Une espèce de charlatan qui, pour envoyer à son ami Jansénius des jambons de Bayonne, écrit en langage chiffré et se fait prendre par la police pour un conspirateur. Un héros de roman d'espionnage d'aujourd'hui, un James Bond en soutane, égaré dans la théologie. Il fascine les religieuses mais aussi Bérulle, Condren, Lancelot, Arnauld d'Andilly. Il se lie avec un prêtre flamand Cornélis Janssens, le futur Jansénius. Les deux compères veulent réformer l'Eglise. Dans leurs lettres ils appellent en langage chiffré le projet PILMOT ... Saint-Cyran déteste les Jésuites pour lui la religion c'est avant tout l'amour de Dieu plus que des formules de dévotion. Il met dans sa poche la bizarre dynastie des Arnauld."

Remplacer religion par littérature et vous aurez à peu près le caractère de notre Stalker ... conspirateur né !

Écrit par : iPidiblue ultime salve | 07/04/2009

Pardon Ludovic, j'avais loupé votre question : les problèmes d'affichage de mon blog sont dûs à mon utilisation sauvage de Word. Sous Firefox ou Google Chrome, pas de souci. Mais je vais voir ce que je peux faire...

Écrit par : Transhumain | 07/04/2009

Sans vouloir relancer tout ce cirque, Ludovic, je voulais juste vous montrer l'évolution des traits du stalker lorsqu'il se met à parler banlieues/politique/etc.

http://www.open.ac.uk/darwin/devolve-me.php?id=561848&fid=38317

Écrit par : Suzanne | 12/04/2009

Les commentaires sont fermés.