Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2010

44

Les films qui comptent, ce sont ceux que l'on peut montrer à la femme de passage comme à l'ami de toujours, aussi bien pour se souvenir que pour séduire, autant pour se reconnaître que pour apprendre.

Une Miss, je vois à peu près ce que c'est, mais la France ? Un peu d'humeur, .

Il faut absolument lire le compte-rendu dithyrambique de l'anniversaire de la revue La Règle du Jeu, paru sur le site de La Règle du Jeu, sorte de quintessence de bêtise satisfaite où le name-dropping n'est pas seulement l'horizon de la pensée, mais bien sa nature même, où "les droits de l'homme" sont présentés sans même que le chroniqueur ne s'en aperçoive, comme un gadget idéal pour emballer les filles ou se faire embaucher de-ci de-là. Dans cet incroyable cortège de crétins avantageux, il y a bien quelques noms qui détonnent ou qui déçoivent, mais pour le reste aucune surprise, mais plutôt un dernier doute : tout cela est-il hilarant ou profondément déprimant ?

 

Commentaires

Merci de votre réaction à la fête des "crétins avantageux" chez Bernard-Herni Lévy : le grotesque et la vulgarité y étaient en effet à leur comble, voir aussi sur Acrimed : http://www.acrimed.org/article3493.html

Écrit par : Gibli | 09/12/2010

J'aime bien cette définition du bon cinéma !

Écrit par : kilo | 09/12/2010

Oui, BHL et sa Règle du Jeu sont à ce point intemporels qu'on parle déjà d'eux...chez Molière !

Écrit par : Végane | 09/12/2010

Merci du lien Gibli !

Vous parlez sans doute des Femmes Savantes, Végane ?

Écrit par : Ludovic | 09/12/2010

on 44.3 : j'aime bien aussi le point de vue de Bob Siné (dans Siné sème sa zone sur la toile, 8 décembre), qui écrit et illustre ce cauchemar germanopratin auquel il aurait préféré l'immersion dans le milieu sado-maso
http://lazone.sinehebdo.eu/zone-32.html
Mais que diable Siné allait-il faire dans cette galère ?

Écrit par : tilly | 09/12/2010

Je vais lire ça tilly (j'ai trouvé un assez bon titre chez un utilisateur de Facebook concernant ce grand raout : "la Procession des Anes")

Écrit par : Ludovic | 10/12/2010

Vous ne trouvez pas que la fête de "La règle du jeu" est comme une répétition en moins drôle de la scène du Train Bleu dans le dernier Nabe ? Avec BHL toujours aussi luciférien (cf. l'analyse de L. James) ?

Cordialement !

Écrit par : cafeducommerce | 10/12/2010

Mais exactement !
On peut y voir aussi une sorte de version médiocratique du tout aussi indécent dîner au Fouquets de Sarkozy...
A vous lire !

Écrit par : Ludovic | 10/12/2010

Les commentaires sont fermés.