Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2011

81

Au temps des dictatures de l'Est, seuls quelques membres du PC ou de beaux artistes conquis en revenaient émus, totalement aveugles à ce qui s'y déroulait. Aujourd'hui, des millions de crétins en bermuda n'ont rien vu à Djerba. Et on voudrait nous faire croire que le problème est politique ?

Se prendre pour un rempart, et vouloir sans cesse le prouver haut et fort, c'est n'avoir jamais sérieusement sondé ses fondations. La solidité d'une vision ou d'un principe tient au contraire à ce qu'elle s'éprouve sans se justifier. L'indigné ne se connaît pas.

La fièvre m'empêche de bien distinguer les traits de Philippe Tesson, dans cette émission assez lamentable présentée par Guillaume Durand. Un court instant il me semble même qu'il fait des grimaces épouvantables et d'odieux bruits de gorge, tandis que les invités, extrêmement mal à l'aise, soliloquent à toute vitesse pour dissiper la gêne, Frédéric Bonnaud s'étirant le cou jusqu'au craquement, Josyane Balasko cambrée sans raison, les autres gardant les yeux baissés un méchant sourire aux lèvres. France Télévision + 39° = Gombrowicz.

Commentaires

Un autre moyen intéressant pour regarder les débats à la télévision, c'est de couper le son. D'abord, il y a un moment d'étrangeté. Puis rapidement, on arrive à savoir ce qui se dit, par habitude et en étudiant les mouvements, les postures.
Et très honnêtement, on parvient à suivre d'assez près les discussions ainsi, à remplir las blancs.
Mais parfois et c'est rare, il y a un invité qui n'est pas lisible, dont rien ne trahit la pensée. Et alors il faut rallumer le son et l'écouter pour savoir dans quelle catégorie il entre...

Écrit par : pradoc | 10/02/2011

ça c'est intéressant en effet ! Et puisque vous avez cette pratique, l'invité illisible, une fois le son rallumé, tient-il un discours dégagé de la vulgate et de la doxa, ou pense-t-il comme les autres, avec simplement une gestuelle plus neutre ?

Écrit par : Ludovic | 10/02/2011

A force de pratique, j'ai affiné ma technique. Et en règle générale, l'invité est réellement moins décodable qu'un autre.
Mais je ne suis pas un prophète, et il arrive encore que je me trompe...
Mais je suis presque toujours capable de savoir qui est de gauche, qui est de droite, sans le son.

Écrit par : pradoc | 10/02/2011

C'est le terme débat qui fait débat ... cela ressemble à un attroupement de chiens qui se flairent le derrière et se secouent les puces en choeur en hurlant à la Lune ! On fait tapisserie à la télévision plutôt qu'on ne débat ...

Écrit par : iPidiblue faire tapisserie | 10/02/2011

publié le 2 février, rubrique Au jour le jour.

La Tunisie, "officiellement", on n'a pas été très bons (ni très dignes), mais tous les petits retraités qui vont dépenser leur pension au bord des piscines, tous les petits spéculateurs immobiliers, tous ceux qui se font "servir" sur place, tous ceux qui en profitent, je ne les trouve pas dignes davantage ; ils ne peuvent pas même évoquer une quelconque raison d'état… ils ne peuvent d'ailleurs rien évoquer du tout si ce n'est la petite taille de leur âme.
Du VVF à la Mamounia, Ryad ou Bouygues, hétéros-beaufs et tapettes jet-set… tous ensemble, tous ensemble pour faire suer le burnous ! A moins que ce ne soit, et je n'aurais, encore une fois, rien compris, pour importer en douce les valeurs démocratiques (en se faisant niquer par quelques indigènes résistants, par exemple).
Ces jours derniers, pour encourager, sans doute, ces néo-colons à ne pas changer leurs habitudes, un journaliste de France Culture a déclaré (sans rire) que : "hier, il ne fallait pas y aller contrairement à aujourd'hui où il faut y aller".
Pour rester dans l'ambiance, on profanera les Pyramides demain.

Écrit par : Frédéric Roux | 10/02/2011

Je n'ose imaginer l'effet que vous fera TF1 si vous l'allumez ce soir !

Écrit par : Dr Orlof | 10/02/2011

ah ah monsieur Pradoc vous faites donc de la posturologie...voila donc une spécialité médicale qui gagne a être connue...

Écrit par : laurence | 11/02/2011

Je tente dès le prochain débat (enfin dès le prochain attroupement) la technique-Pradoc, par exemple ce soir, "Semaine critique". Je vous dirais si Giesbert est de droite ou de gauche (si tant est qu'il le sache lui-même ceci dit).

Dr Orlof, non ça ne risque pas.

Excellent, cher Frédéric Roux : imparable et radical ; bien sûr, tout cela c'est pour la démocratie !

Écrit par : Ludovic | 11/02/2011

Moi en tous cas je suis Quatari comme Zidane !

Écrit par : iPidiblue fan du Quatar | 11/02/2011

Les commentaires sont fermés.