Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2013

LE QUESTIONNAIRE DU MIROIR

Après l'Erotisme (ici et ), puis la Mort (), je vous invite chers lecteurs, en ce début d'année, à répondre à de nouvelles questions cinématographiques, cette fois consacrées à l'un des sujets favoris du cinéma (et du cinéphile) : lui-même. Identification et dédoublement, enchâssements et reflets, hommages et copies, mise en abyme ou simple micro dans le champ, voici donc le questionnaire du Miroir !

Dans les commentaires ci-dessous, les réponses de :

Montalte, alias Pierre Cormary,

Richard (d'A part soi),

Isabelle (d'En paraison),

Raphaël Juldé (d'I would prefer not to),

Pascal Zamor (de Ruines circulaires),

Volker Rivinius (de Surrealistic pillow),

Damien (de sable),

Frédéric Dufoing,

Smoking-Birds,

Jacques Layani,

Timothée Gérardin (de Fenêtres sur cour)

Sur leur blog respectif, celles de :

Frédérique, en deux parties (ici et ),

Dr Orlof,

Marivaudage,

L. (La Troisième chambre),

Vincent, en deux parties (ici et),

Sylvain (sur Ma pause café)

Antoine et Nolan, en plusieurs parties (ici, , là également, là encore, là enfin)

Edouard (sur Nightswimming)

Pascale (ici)

zed_still_17.jpg

 

1) Avez-vous déjà accroché chez vous une affiche de film ?

 

Celle d'Et vogue le navire signée Tardi, lors de sa sortie au début des années 80. Elle représentait idéalement à l'époque - j'avais quinze ans- le caractère hétéroclite, disparate et un peu monstrueux d'une cinéphilie pas très bien ordonnée mais déjà dévorante.

11429.jpg

 

 2) Quelle affiche, placardée à l'intérieur d'un film, préférez-vous ?

 

Celle de Vivre sa vie dans Le Mépris, qui confirme la filiation entre ces deux films malgré l'absence de Karina dans le second. Cette absence étant justement le lien unissant les deux films. Sinon, j'ai longtemps cherché la signification de celle de La fête à Gigi, film pornographique d'Alain Payet, que l'on voit un très court instant dans Femme Fatale de Brian de Palma... jusqu'à ce que je vois le film pour comprendre le lien plus qu'évident qui les unit : "Gigi", elle aussi, rêve le film auquel elle participe.

 

3) Avez-vous une salle de cinéma régulière ?

 

Lorsque j'habitais Paris, c'était l'Action Christine, où j'enchaînais souvent plusieurs séances d'affilée ; à Lille, le Métropole, salle d'Art et d'Essai qui passait encore, dans les années 90, des comédies musicales hollywoodiennes à Noël.. Mais depuis que j'ai quitté les grandes villes, étant contraint aux multiplexes, c'est-à-dire aux supermarchés, je découvre presqu'exclusivement le cinéma en dvd.

 

4) Quelle salle de cinéma, présente dans un film, préférez-vous ?

 

Sasn doute, la salle miraculeuse d'Amarcord, qui laisse imaginer qu'il suffit de tendre la main et d'ouvrir les yeux pour que le destin s'accomplisse.

amarcord.jpg

 5) Avez-vous un souvenir marquant dans une salle de cinéma, n’ayant pas de rapport avec le film projeté ?

 

Un homme au dernier rang ronflait. La salle était presque vide et le film, dont je ne me souviens plus, peinait à retenir l'attention. Je commençai à regarder le dormeur, très bien mis, l'écharpe claire et le veston repassé, dont la main droite posée à plat sur sa cuisse, restait grande ouverte, comme celle d'un enfant endormi en toute confiance. Je tressaillis en découvrant son visage : c'était Michel Aumont.

 

6) Avez-vous déjà assisté à un tournage ?

 

Non

 

7) Qu’avez-vous filmé dont vous soyez le plus satisfait ?

 

Ma production cinématographique se réduit à un film en caméra subjective absolument inepte, tourné à l'adolescence finissante, qui fait courir (et donc tressauter la caméra) un individu poussant les hauts cris, lequel finit par se cacher dans un cagibi mal éclairé. Là il ouvre un coffret, contenant un miroir, où son visage affolé devrait se réfléchir, mais comme ce n'est pas le cas, l'infortuné reprend ses lamentations de plus belle. C'est très éprouvant.

 

8) Avez-vous une anecdote véridique à nous conter, vous mettant en scène avec une personnalité du cinéma ?

 

A part celle avec Michel Aumont, non.

 

9) Quelle personnalité du cinéma aimeriez-vous rencontrer pour nourrir une telle anecdote ?

 

Dans les commentaires ci-dessous, Isabelle nous parle d'un long tête à tête avec Catherine Deneuve. Je ne dirais pas non à ce type de rencontre avec Juliette Binoche, Denis Lavant ou Léos Carax (à défaut je reverrai, une fois encore, Mauvais sang) 

 

10) Quel est le personnage cinématographique le plus proche de ce que vous êtes, ou de ce que vous avez été ?

 

A une époque, sans doute un mélange de Marcello Rubini, le journaliste de La Dolce Vita, ironique et désabusé, qui prend part sans prendre partie, et le Pierre de Pola X, velléitaire et lyrique, qui se trompe avec constance. Peut-être aujourd'hui le Régis Vasseur, d'Ainsi soit-il de Gérard Blain, sans trop d'espoir ni de crainte.

 

11) Avez-vous une quelconque ressemblance physique avec une actrice ou un acteur ? 

 

Assez vaguement, le Tim Robbins d'il y a vingt ans, m'a assuré une amie qui se trouve elle-même, contre toute vraisemblance, des allures de Sandrine Bonnaire

 

12) Apparaissez-vous réellement dans un film ?

 

Non.

 

13) Quel regard-caméra vous a le plus touché ?

 

Celui de la jeune fille sur la plage, candide et rassurant à la fois, à la toute fin de la Dolce Vita, jeune fille qui de loin hèle le personnage joué par Mastroianni. A cause du vent, des vagues et des nuits agitées, ses mots ce matin-là lui restent inaudibles, incompréhensibles, c'est-à-dire enfin riches de promesses.

un-cineaste-au-fond-des-yeux-questionnaire-illustre-93-hal-hartley,M65399.jpg

14) quelle séquence en caméra subjective vous a le plus marqué ?

Dans Une Question de vie ou de mort, chef d'oeuvre parmi d'autres de Michael Powell, le blessé qui voit sur lui se pencher plusieurs âmes bienveillantes, de l'ambulance au bloc opératoire, finit par fermer les yeux apaisé, une paupière monumentale recouvrant alors l'objectif ; exemple quasi-unique de plan séquence en caméra subjective qui ne transmette pas la vision d'une proie ou d'un prédateur.

 

15) Existe-t-il un remake que vous appréciez ?

 

Sorcerer de Friedkin, éventuellement (pour Le Salaire de la peur de Clouzot) mais en général le remake édulcore et aplanit ce qui faisait le sel de l'original, ses scories et ses audaces, sous le prétexte de le moderniser. C'est d'ailleurs le mouvement général du cinéma.

 

photo-Le-Convoi-de-la-peur-Sorcerer-1977-1.jpg

16) Un que vous détestez ?

 

La plupart des autres, Psycho en tête.

 

17) Quelle est votre image ou séquence favorite parmi celles faisant allusion, au sein d’un film, à un autre film ?

 

Parce qu'elles dédramatisent le cinéma, j'aime beaucoup les allusions ludiques que pratiquent Jean Rollin ou Peter Greenaway, rappelant par le nom d'un personnage, un objet, une couleur ou une réplique, leurs oeuvres antérieures. Ma préférence va toutefois à Intervista de Fellini, et son souvenir à la fois grotesque et bouleversant de la séquence de la fontaine de Trévi dans La Dolce Vita.

 

18) Citez votre scène préférée parmi celles utilisant un miroir

 

Ce n'est pas le seul film de Melville dans lequel un personnage scelle son destin en se confrontant à son reflet, au sens propre comme au sens figuré, mais Le Doulos en offre, en son début et peu de temps avant la fin, une version radicale.

 

images.jpg

imagesCAYYTA9J.jpg

 

 19) Avez-vous le souvenir d'une apparition involontaire de l'équipe de tournage à l'image ?

 

Quelques reflets de caméra dans Titanic.

 

20) Quelle est votre préférence parmi les actrices/acteurs ayant joué plusieurs rôles dans le même film ?

 

Silvana Mangano, aussi douce et inquiétante en Pénélope qu'aimante et glaciale en Circé, à moins que ce ne soit l'inverse, dans le bel Ulysse de Mario Camerini.

 

imagesCAQZYL40.jpgsilvana_mangano_circee-01.jpg

 

21) Quel est pour vous le meilleur interprète d’un personnage traité à plusieurs reprises dans l'histoire du cinéma ?

 

Parmi la douzaine de Jean Valjean, sans doute le génial Harry Baur dans la version de 1934

 

22) Parmi les cinéastes ayant fait l’acteur chez les autres, qui mérite d'être retenu ?

 

Orson Welles, qui réussit à être exceptionnel dans le pire navet comme dans ses propres chef-d'oeuvres.

 

23) Quelle apparition d’un réalisateur dans son propre film vous semble la plus mémorable ?

 

J'aime assez les mains de cinéastes s'invitant en gros plan, celles de Lang pour Mabuse, d'Argento pour ses tueurs à gants noirs, de Greenaway pour le peintre de Meurtre dans un jardin anglais.

 

23060958.jpg

tumblr_lzbtdwsZn51r9tdn6o1_400.jpg

 

24) Quel est à vos yeux le plus grand film sur le cinéma ?

 

 Le plus grand je ne sais pas, mais sur ces dernières années, Les anges exterminateurs de Brisseau et L'Imaginarium du Dr Parnassus de Gilliam, se défendent assez bien. 

09:14 | Lien permanent | Commentaires (58) | |  del.icio.us | |  Facebook | | Digg! Digg |

Commentaires

Diable ! cela devient fichtrement personnel...
Nous sommes censés être intéressés par nos personnes ?
Je crois que je vais être hyper rapide et concise cette fois-ci :)

Écrit par : FredMJG | 07/01/2013

Fabuleux ! Je m'y colle.

1) Avez-vous déjà accroché chez vous une affiche de film ?
Quand j'étais un adolescent révolté plein de haine et de fureur, j'avais l'affiche de The Wall d'Alan Parker dans ma chambre, puis celle du Cuisinier de Greenaway. Aujourd'hui, j'ai une représentation de Saint Jean l'Evangéliste par le Gréco juste en face de moi et c'est parce que cela n'a rien à voir que je le précise.

2) Quelle affiche, placardée à l'intérieur d'un film, préférez-vous ?
Difficile - peut-être celle des Sentiers de la gloire que l'on entraperçoit dans Tirez sur le pianiste de Truffaud. Parce que c'est improbable, Stanley chez Truffaud (mais j'aurais pu mettre aussi le moment où Antoine Doinel va piquer la nuit des photos de Citizen Kane dans un cinéma).

3) Avez-vous une salle de cinéma régulière ?
Max Linder, Champo, Reflet médicis - comme quand j'avais 16 ans et que je venais à Paris en vacances dans l'espoir de me déniaiser.

4) Quelle salle de cinéma, présente dans un film, préférez-vous ?
Celle qui ouvre Holy motors de Carax.

5) Avez-vous un souvenir marquant dans une salle de cinéma, n’ayant pas de rapport avec le film projeté ?
Le jour où j'ai embrassé une fille et... Non, ce n'est pas vrai. Toutes les salles de cinéma me renvoient à la persistance de ce qui ne m'est jamais arrivé.

6) Avez-vous déjà assisté à un tournage ?
Oui, aux deux films auxquels j'ai participé (voir plus loin).

7) Qu’avez-vous filmé dont vous soyez le plus satisfait ?
Heu... Mon verre de Cognac à l'Hôtel Masséna il y a quelques jours, sur Facebook.

8) Avez-vous une anecdote véridique à nous conter, vous mettant en scène avec une personnalité du cinéma ?
Je crois que je commence à fatiguer tout le monde avec la roumaine d'Annecy qui lit dans le marc de café. Mon icône, ma camarade. Vous y croyez ?

9) Quelle personnalité du cinéma aimeriez-vous rencontrer pour nourrir une telle anecdote ?
C'est fait.

10) Quel est le personnage cinématographique le plus proche de ce que vous êtes, ou de ce que vous avez été ?
Pascal Labeuche me faisait l'amitié de me comparer à Alex par rapport à ma dernière photo Facebook. Mais oui, Alex, celui de la troisième partie, qui revient chez lui et qui, existentiellement, n'est plus très performant.

11) Avez-vous une quelconque ressemblance physique avec une actrice ou un acteur ?
http://images.askmen.com/galleries/men/philip-seymour-hoffman/pictures/philip-seymour-hoffman-picture-1.jpg
Et aussi : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8a/Guillermo_del_Toro_by_Gage_Skidmore.jpg/220px-Guillermo_del_Toro_by_Gage_Skidmore.jpg

12) Apparaissez-vous réellement dans un film ?
Oui, deux.
Les Français, docu de Guy Girard (juillet 2009) dans mon "rôle" de gardien de musée où je bavasse sur l'état de notre pays.
Et j'ai un plan muet dans une merveille signée Guillaume Orignac, prochainement.

13) Quel regard-caméra vous a le plus touché ?
La petite fille qui pleure à la fin du Bellissima de Visconti (aussi insoutenable que le Kid de Chaplin quand les matrones l'enlèvent à Charlot).

14) Quelle séquence en caméra subjective vous a le plus marqué ?
Y en a trop. Hier soir, j'ai découvert l'incroyable Chronicle de Josh Trank. Mais je ne sais pas si cela répond techniquement à la question.

15) Existe-t-il un remake que vous appréciez ?
Une étoile est née de Cukor avec Judy Garland (il est vrai que je n'ai pas vu celui de Wellman mais celui de Cukor est tellement beau...)

16) Un que vous détestez ?
Scarface de De Palma, jamais pu saquer ce film qui me tombe des yeux.

17) Quelle est votre image ou séquence favorite parmi celles faisant allusion, au sein d’un film, à un autre film ?
La séquence de la Fièvre du samedi soir dans Y a-t-il un pilote dans l'avion ?

18) Citez votre scène préférée parmi celles utilisant un miroir
Dans ce même film, cette séquence hilarante où l'on voit Robert Stack nouer sa cravate devant son miroir (pendant qu'à l'arrière plan, le type qui venait le chercher se fait dévorer par un chien) puis se retourner vers le type, lui dire "vous venez, Duchmol ?" .... et sortir du miroir comme si la scène n'avait pas commencé dedans ! (Sinon, Nicole Kidman dans le second plan de EWS).

19) Avez-vous le souvenir d'une apparition involontaire de l'équipe de tournage à l'image ?
A la fin de l'Evangile selon Saint Mathieu de Pasolini (je me demande si ce n'est pas pendant le calvaire ou la résurrection), on voit en arrière plan une route et sur la route.... un camion qui passe !

20) Quelle est votre préférence parmi les actrices/acteurs ayant joué plusieurs rôles dans le même film ?
Jérémy Irons dans Faux-semblants.
Et Delon dans Nouvelle vague.

21) Quel est pour vous l’interprète idéal d’un personnage décliné par plusieurs films ?
Jean-Pierre Léaud (mais je ne suis pas sûr d'avoir bien compris la question)

22) Parmi les cinéastes ayant fait l’acteur chez les autres, qui mérite d'être retenu ?
Vittorio de Sica dans Madame de... de Max Ophuls.
Erich Von Stroheim dans La grande illusion.


23) Quelle apparition d’un réalisateur dans son propre film vous semble la plus mémorable ?
Martin Scorsese dans Taxi Driver (rôle du mari cocu parano absolument impayable).

24) Quel est à vos yeux le plus grand film sur le cinéma ?
Oublions 8 1/2 de Fellini un moment, et citons le génialissime Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

Écrit par : montalte | 07/01/2013

Merci Pierre pour ces réponses, qui comme je pouvais l'espérer sont tout sauf convenues ! Et certain que tu citerais Eyes wide Shut pour le miroir, j'en ai été pour mes frais ! Sinon, ma question 21 est en effet mal formulée, je voulais parler d'un personnage joué par divers acteurs (par exemple Robin des bois ou James Bond)...

Frédérique, il y a 24 questions, et j'attends vos réponses avec intérêt !

Écrit par : Ludovic | 07/01/2013

La 21 est reformulée.

Écrit par : Ludovic | 07/01/2013

Je ne répondrai qu'à la 5) parce que je n'ai pas le temps de me dévoiler aussi sec.

Un souvenir marquant dans une salle de cinéma, n’ayant pas de rapport avec le film projeté : une fellation par ma copine pendant Dragonball Z.

Écrit par : Richard | 07/01/2013

1) Avez-vous déjà accroché chez vous une affiche de film ?
- Non.

2) Quelle affiche, placardée à l'intérieur d'un film, préférez-vous ?
- Aucune ne me vient en tête, mais je verrais bien une affiche d'Orange mécanique dans un film de D.W. Griffith !

3) Avez-vous une salle de cinéma régulière ?
- Le Cinéville de Laval. (bien obligé...)

4) Quelle salle de cinéma, présente dans un film, préférez-vous ?
- On en voit une dans "Mes petites amoureuses" d'Eustache. C'est celle-là.

5) Avez-vous un souvenir marquant dans une salle de cinéma, n’ayant pas de rapport avec le film projeté ?
- En allant voir "Les Démons de Jésus" de Bernie Bonvoisin (1997), j'attendais une fille qui n'est jamais venue. A chaque fois que je revois ce film, je me dis qu'elle va peut-être finir par se pointer...

6) Avez-vous déjà assisté à un tournage ?
- Non.

7) Qu’avez-vous filmé dont vous soyez le plus satisfait ?
- Le seul court métrage que j'aie jamais fait, qui s'appelait "Sans issue", et qui ne ressemble pas à grand-chose (mais bon, c'est tout ce que j'ai).

8) Avez-vous une anecdote véridique à nous conter, vous mettant en scène avec une personnalité du cinéma ?
- Non. (Okay, j'ai une vie de merde, je sais...)

9) Quelle personnalité du cinéma aimeriez-vous rencontrer pour nourrir une telle anecdote ?
- Oh ben à Laval, même Mimie Mathy ferait l'affaire...

10) Quel est le personnage cinématographique le plus proche de ce que vous êtes, ou de ce que vous avez été ?
- François Hadji Lazaro dans "Dellamorte Dellamore" (pour les happy few).

11) Avez-vous une quelconque ressemblance physique avec une actrice ou un acteur ?
- Dwight Schultz (Looping dans L'Agence tous risques. Surtout sans ma barbe).

12) Apparaissez-vous réellement dans un film ?
- Réellement, non. On peut pas dire ça.

13) Quel regard-caméra vous a le plus touché ?
- Disons De Niro dans "Taxi Driver"...

14) Quelle séquence en caméra subjective vous a le plus marqué ?
- Comme exemple de caméra subjective, je n'ai guère que "La femme défendue" de Philippe Harel, et les films porno...

15) Existe-t-il un remake que vous appréciez ?
- "L'Arrivée du wagon non-fumeur en gare de la SEITA" (non, en fait j'ai pas d'idée)

16) Un que vous détestez ?
- Il faudrait massacrer à la tronçonneuse le type qui a osé toucher au "Massacre à la tronçonneuse" de Tobbe Hopper ! (Voilà c'que j'pense)

17) Quelle est votre image ou séquence favorite parmi celles faisant allusion, au sein d’un film, à un autre film ?
- "Pandora" dans "Mes petites amoureuses"

18) Citez votre scène préférée parmi celles utilisant un miroir
- Gary Oldman/Dracula qui n'est pas reflété par la lame de rasoir de Jonathan Harker dans le "Dracula" de Coppola.

19) Avez-vous le souvenir d'une apparition involontaire de l'équipe de tournage à l'image ?
- Bon, dans "Sacré Graal", on peut pas dire que ce soit involontaire... chez Lars Von Trier non plus... J'ai bien des souvenirs d'apparitions de micros dans des films français néo-nouvelle-vague, mais lesquels ?

20) Quelle est votre préférence parmi les actrices/acteurs ayant joué plusieurs rôles dans le même film ?
- Dusollier et Azéma dans "Smoking/No smoking"

21) Quel est pour vous le meilleur interprète d’un personnage traité à plusieurs reprises dans l'histoire du cinéma ?
- Désolé De Niro, mais il n'y a qu'une seule créature de Frankenstein : Boris Karloff !

22) Parmi les cinéastes ayant fait l’acteur chez les autres, qui mérite d'être retenu ?
- Orson Welles (oui, bon, okay, je prends pas de risques)

23) Quelle apparition d’un réalisateur dans son propre film vous semble la plus mémorable ?
- Tarantino dans "Pulp Fiction". Mais d'un autre côté, je ne m'en souviens plus trop...

24) Quel est à vos yeux le plus grand film sur le cinéma ?
- Il n'y en a aucun qui me vient en tête. Elles sont vachement dures, vos questions. Enfin, je suis content : je n'ai pas mentionné une seule fois "La grande vadrouille".

Écrit par : Raphaël Juldé | 08/01/2013

1) Avez-vous déjà accroché chez vous une affiche de film ?
Non.

2) Quelle affiche, placardée à l'intérieur d'un film, préférez-vous ?
Dans un film de Truffaut, je ne sais plus lequel ni quelle affiche.


3) Avez-vous une salle de cinéma régulière ?
Plutôt le Club, à Grenoble. Mais il sent mauvais l'été.


4) Quelle salle de cinéma, présente dans un film, préférez-vous ?
Celle où Titta poursuit Gradisca, dans Amarcord. Celle aussi où les ados s'engouffrent dans l'Argent de Poche.


6) Avez-vous déjà assisté à un tournage ?
De court métrage et de série télé. Même que j'étais figurant.


7) Qu’avez-vous filmé dont vous soyez le plus satisfait ?
Tout ce que je n'ai qu'en souvenir.


8) Avez-vous une anecdote véridique à nous conter, vous mettant en scène avec une personnalité du cinéma ?
Richard Berry qui prend la mouche au bout de trois questions, à l'Alpe d'Huez. Et qui s'en va dîner seul, sa table à l'écart, tournant le dos aux journalistes.


9) Quelle personnalité du cinéma aimeriez-vous rencontrer pour nourrir une telle anecdote ?
Vincent Elbaz, que j'ai interviewé le même jour, et qui a fait l'amitié de rester :-)


10) Quel est le personnage cinématographique le plus proche de ce que vous êtes, ou de ce que vous avez été ?
L'Inspecteur Harry, quand j'avais huit ans.


11) Avez-vous une quelconque ressemblance physique avec une actrice ou un acteur ?
Yul Brynner quand je sors du coiffeur.


12) Apparaissez-vous réellement dans un film ?
La Guerre du Vide, de Nicolas Cabos.


13) Quel regard-caméra vous a le plus touché ?
Natassja Kinski dans Paris, Texas.


14) Quelle séquence en caméra subjective vous a le plus marqué ?
Je ne comprends pas la question.


15) Existe-t-il un remake que vous appréciez ?
Millenium.


16) Un que vous détestez ?
La plupart sont des remakes de films pas très bons.


17) Quelle est votre image ou séquence favorite parmi celles faisant allusion, au sein d’un film, à un autre film ?
Il y en a tellement. Tout est allusion. Les James Bond par exemple, et la scène de Quantum of Solace où la james bond girl est couverte d'or noir là où celle de Goldfinger était couverte d'or jaune.


18) Citez votre scène préférée parmi celles utilisant un miroir
Une jolie scène lesbienne dans Derrière le Miroir Sans tain, film pornographique de Jean-Claude Roy.


19) Avez-vous le souvenir d'une apparition involontaire de l'équipe de tournage à l'image ?
Je me souviens de deux ou trois apparitions mais ne sais plus dans quel film. "Apparition involontaire", l'expression me heurte. Dès lors qu'on la laisse au montage, ce n'est plus involontaire.


20) Quelle est votre préférence parmi les actrices/acteurs ayant joué plusieurs rôles dans le même film ?
Jean Marais dans la série des Fantômas. Mike Myers dans Austin Powers.


21) Quel est pour vous le meilleur interprète d’un personnage traité à plusieurs reprises dans l'histoire du cinéma ? Ah ben Abel Gance, Napoléon.


22) Parmi les cinéastes ayant fait l’acteur chez les autres, qui mérite d'être retenu ?
Clint Eastwood dans les films de Sergio Leone.


23) Quelle apparition d’un réalisateur dans son propre film vous semble la plus mémorable ?
Jacques Tati, Mon Oncle.


24) Quel est à vos yeux le plus grand film sur le cinéma ?
Amarcord, peut-être. Tous en Scène, aussi.

Écrit par : richard | 08/01/2013

Avez-vous déjà accroché chez vous une affiche de film ?
Oui une seule : La Fille de Lattuada.

Quelle affiche, placardée à l'intérieur d'un film, préférez-vous ?
Je n'aime pas trop les affiches de film qui apparaissent dans les films pour faire sens. Je suis par contre assez sensible aux séquences où elles apparaissent comme simples éléments du décor urbain (bus, colonne Morris etc...)

Avez-vous une salle de cinéma régulière ?
Quelle salle de cinéma, présente dans un film, préférez-vous ?
Je n'ai plus de salle de cinéma régulière mais il y a quelques années, résidant non loin de là, je suis beaucoup allé au Mac-Mahon.
J'aime beaucoup au cinéma reconnaitre les lieux, les rues, les bus que j'ai fréquenté ou que je fréquente encore (c'est l'un des charmes des films de Rohmer) et ne suis pas loin de croire qu'une séquence où apparait le Mac-Mahon peut suffire à sauver un film.

Avez-vous un souvenir marquant dans une salle de cinéma, n’ayant pas de rapport avec le film projeté ?
Je me souviens, je précise que ce souvenir n'est pas sans rapport avec le film projeté, je me souviens donc être allé avec un camarade et son amie dans une salle située rue du Dragon dont la spécialité consistait en la projection de films pornographiques homosexuels. Mon camarade et moi, nous nous enorgueillissions de tout voir. Dans la salle, des messieurs se suçaient avec application tandis que sur l'écran d'autres messieurs s’adonnaient aux mêmes exercices sur le pont d'un voilier. La copie projetée était fort mauvaise et pour tout le dire à peine visible. Au bout d'une vingtaine de minutes, nous primes la décision de sortir. Nous adressant alors au caissier, nous lui demandâmes avec une certaine irritation si c'était toujours comme ça ! Il prit assez mal la chose pensant que nous faisions allusions au divers ébats in vivo auxquels nous avions assisté alors que pour nous le scandale résidait dans les conditions techniques désastreuses de la projection.

Avez-vous déjà assisté à un tournage ?
Une des scènes de L'Aventure c'est l'aventure de Lelouch est tournée à l'aéroport du Raizet - Guadeloupe. J'avais 12 ans ce fut le premier tournage auquel j'ai assisté.

Qu’avez-vous filmé dont vous soyez le plus satisfait ?
- Les lacets.
Tourné en super 8. Une jeune femme se fait aborder par un homme qui lui fait remarquer que ses lacets sont défaits, elle renoue ses chaussures. Il décide de la suivre. Dans le dernier plan elle pénètre dans un immeuble avec une plaque sur laquelle on peut lire : Docteur Soulié.
Inspiré par le courrier d'un lecteur de Libé (circa 77-79), le film doit trainer dans une boite dans la cave.

Quel est le personnage cinématographique le plus proche de ce que vous êtes, ou de ce que vous avez été ?
Gaspard dans Conte d'été.

Apparaissez-vous réellement dans un film ?
Oui, et de plus je pense que c'est un beau film (à ce jour il est encore inédit) ce qui ne gâte rien !

Quel regard-caméra vous a le plus touché ?
Le "Ça y'est me v'la partie" est pour moi "le regard caméra" le plus bouleversant que je connaisse.
https://vimeo.com/56909594

Quelle séquence en caméra subjective vous a le plus marqué ?
la mort de Pina dans Rome Ville ouverte filmée du point de vue de Francesco dans le camion
http://www.youtube.com/watch?v=-5MMIMKhJNs

Existe-t-il un remake que vous appréciez ?
Le King Kong de John Guillermin (1976)

Existe-t-il un remake que vous détestez ?
Le King Kong de Peter Jackson.

Quelle est votre image ou séquence favorite parmi celles faisant allusion, au sein d’un film, à un autre film ?
"Joey est-ce- que tu aimes les films de gladiateurs ?

Citez votre scène préférée parmi celles utilisant un miroir ?
La scène dans les 39 marches où arrivé dans son appartement, le héros retourne un miroir à la demande de la femme. Le plan est bref, l'image de la femme est reflétée furtivement dans le miroir...l'aventure peut commencée.

Quelle est votre préférence parmi les actrices/acteurs ayant joué plusieurs rôles dans le même film ?
Delon dans Nouvelle Vague (Dans La Tulipe noire, un des tous premiers films que j'ai vu, Delon avait également un double rôle).

Quel est pour vous le meilleur interprète d’un personnage traité à plusieurs reprises dans l'histoire du cinéma ?
Jean Pierre Léaud.

Parmi les cinéastes ayant fait l’acteur chez les autres, qui mérite d'être retenu ?
J'ai longtemps confondu Martin Landau et John Cassavetes ( je les confonds encore) alors John Cassavetes dans La Mort aux trousses.

Quelle apparition d’un réalisateur dans son propre film vous semble la plus mémorable ?
Renoir dans La Règle du jeu.

Quel est à vos yeux le plus grand film sur le cinéma ?
Sherlock Jr (Keaton)

Écrit par : P/Z | 08/01/2013

Raphaël : Merci, votre humour à froid et vos références à Eustache vont très bien ensemble !

Richard : Ah voilà plus de détails, je craignais que vous vous arrêtiez à Dragonball Z... Sinon c'est très juste : "tout est allusion". Pour la caméra subjective, il s'agit des séquences que le spectateur perçoit à travers les yeux d'un personnage (ex actuel au cinéma, Maniac)

Écrit par : Ludovic | 08/01/2013

Merci Pascal, cela me donne envie de revoir le film de Guillermin. Et la 24 est assez judicieuse !

Écrit par : Ludovic | 08/01/2013

Ooops! L'aventure peut commencer (celle là je vais la recopier 10 fois)

Écrit par : P/Z | 08/01/2013

Ca y est Ludovic tu les as rendu frénétiques ! Remarque avec Cormary c'est pas difficile autant offrir une barrette de chocolat à un boulimique dans son canapé télévisuel ...

Écrit par : iPidiblue au chocolat | 08/01/2013

La tentation du miroir !

Écrit par : Ludovic | 08/01/2013

Citez votre scène préférée parmi celles se déroulant dans un mouroir ?

Écrit par : Raphaël Juldé | 09/01/2013

1) Avez-vous déjà accroché chez vous une affiche de film ?
A l’internat du lycée, entre presque une centaine d’images et mots découpés dans des titres de journaux pour refaire des phrases, j’avais une petite affiche de Bilitis, film jamais vu, affiche (ou plutôt image) offerte par une copine en guise de bienvenue (j'étais arrivée en cours d'année), elle voyait tour à tour en l’internat un gynécée, un harem d’orphelines et une nouvelle république !
Etudiante : Poulet au Vinaigre en grand format dans ma petite cuisine et dans l'autre pièce Barry Lyndon (en assez grand format mais dessinée et peinte par moi-même, elle coûtait trop cher sinon)

2) Quelle affiche, placardée à l'intérieur d'un film, préférez-vous ?
Heimat (Edgar Reitz) dans Heimat 3 (Edgar Reitz)

3) Avez-vous une salle de cinéma régulière ?
Utopia Tournefeuille, et son café Pace&Salute, la cheminée, la vigne vierge qui court sur les verrières.

4) Quelle salle de cinéma, présente dans un film, préférez-vous ?
Celle de La rose pourpre du Caire

5) Avez-vous un souvenir marquant dans une salle de cinéma, n’ayant pas de rapport avec le film projeté ?
M’y être cachée pour pleurer.

6) Avez-vous déjà assisté à un tournage ?
Non

7) Qu’avez-vous filmé dont vous soyez le plus satisfait ?
Je ne filme presque pas

8) Avez-vous une anecdote véridique à nous conter, vous mettant en scène avec une personnalité du cinéma ?
Un très long moment en tête à tête avec Catherine Deneuve.

9) Quelle personnalité du cinéma aimeriez-vous rencontrer pour nourrir une telle anecdote ?

10) Quel est le personnage cinématographique le plus proche de ce que vous êtes, ou de ce que vous avez été ?
Au passé reconstruit : un peu de Mouchette, maintenant un personnage chez Terrence Malick.

11) Avez-vous une quelconque ressemblance physique avec une actrice ou un acteur ?

12) Apparaissez-vous réellement dans un film ?
Non, sauf les super-8 de mon père

13) Quel regard-caméra vous a le plus touché ?
(Il me semble ne pas confondre) Bernadette Lafont dans Paul de Diourka Medveczky

14) Quelle séquence en caméra subjective vous a le plus marqué ?
"Le plus", je ne sais pas, mais très sûrement dans un des films de Terrence Malick

15) Existe-t-il un remake que vous appréciez ?
Jeanne Captive de Philippe Ramos

16) Un que vous détestez ?

17) Quelle est votre image ou séquence favorite parmi celles faisant allusion, au sein d’un film, à un autre film ?
J’ai été émue par la scène finale du film de Roberto Benigni, Le monstre, une salutation tendre à Chaplin et une scène dans Lisbon Story de Wim Wenders, où Manoel de Oliviera mime Chaplin.

18) Citez votre scène préférée parmi celles utilisant un miroir
La scène d’ouverture de Marie-Jo et ses deux amours de Robert Guédiguian. Ariane Ascaride se regarde dans le miroir.

19) Avez-vous le souvenir d'une apparition involontaire de l'équipe de tournage à l'image ?
Non. Dans la catégorie involontaire je préfère ce que je crois être l’éclat imperceptible d’un sourire dans les yeux d’un acteur, sourire pas prévu par le script.

20) Quelle est votre préférence parmi les actrices/acteurs ayant joué plusieurs rôles dans le même film ?
Peut-être Tony Curtis dans Certains l’aiment chaud

21) Quel est pour vous le meilleur interprète d’un personnage traité à plusieurs reprises dans l’histoire du cinéma ?
Difficile de choisir entre Renée Falconetti et Florence Delay jouant Jeanne d'Arc ( Ingrid Bergman, Sandrine Bonnaire, Clémence Poésy)

22) Parmi les cinéastes ayant fait l’acteur chez les autres, qui mérite d'être retenu ?
Manoel de Oliveira dans Lisbon Story de Wim Wenders !
J'aime beaucoup Sean Penn acteur, et il est cinéaste.

23) Quelle apparition d’un réalisateur dans son propre film vous semble la plus mémorable ?
La plus mémorable je ne sais pas, et c'est plus qu'une apparition, mais j’ai beaucoup aimé le film de Julie Delpy La comtesse

24) Quel est à vos yeux le plus grand film sur le cinéma ?
Dans ma petite cinéphilie, Lisbon Story encore.

Écrit par : Isabelle | 09/01/2013

1) Avez-vous déjà accroché chez vous une affiche de film ?

Oui, et en ce moment j'ai sur un mur les affiches vintage de quatre nanars mexicains, que j'ai récupéré en piochant à la cinémathèque de l'UNAM à Mexico: "Candelaria", "La edad de la tentación", "Yo maté a Rosita Alvirez", "'Ora sí ¡tenemos que ganar!" Je n'ai vu aucun de ces films et je n'ai même pas recherché de quoi il s'agit. Si ça se trouve, c'est des chefs-d'oeuvres...

2) Quelle affiche, placardée à l'intérieur d'un film, préférez-vous ?

Rien qui ne m’ait marqué. Comme procédé stylistique, je trouve ça plutôt lourd.

3) Avez-vous une salle de cinéma régulière ?

Le Cinépolis Diana (México, Col. Cuauhtémoc), qui est simplement la salle la plus proche de chez moi. Sinon, chez moi, justement.

4) Quelle salle de cinéma, présente dans un film, préférez-vous ?
Celle de « The Purple Rose of Cairo ».

5) Avez-vous un souvenir marquant dans une salle de cinéma, n’ayant pas de rapport avec le film projeté ?

Non.

6) Avez-vous déjà assisté à un tournage ?

Par hasard, quand j’étudiais à la Sorbonne, en 87. Sophie Marceau y tournait une scène dans « L’étudiante », le bien-nommé.

7) Qu’avez-vous filmé dont vous soyez le plus satisfait ?

Rien, mais je promets de m’appliquer.

8) Avez-vous une anecdote véridique à nous conter, vous mettant en scène avec une personnalité du cinéma ?

Quand je bossais comme gardien chez RTL et que j’avais donc un statut de sous-merde, Richard Bohringer a été un des rares à nous saluer d’un tonitruant « Allez salut, les gars ! ». Ça ne s’oublie pas.

9) Quelle personnalité du cinéma aimeriez-vous rencontrer pour nourrir une telle anecdote ?

Hum… Non, je ne pense pas que je fantasme là-dessus.

10) Quel est le personnage cinématographique le plus proche de ce que vous êtes, ou de ce que vous avez été ?

C’est plutôt moi, en sortant des salles, qui me mets à ressembler à tel ou tel autre personnage, par effet mimétique. Mais ça ne dure pas longtemps, encore heureux….

11) Avez-vous une quelconque ressemblance physique avec une actrice ou un acteur ?

Pas que je sache.

12) Apparaissez-vous réellement dans un film ?

Dans un court-métrage amateur d’un pote. Je jouais un mec bourré.

13) Quel regard-caméra vous a le plus touché ?

Y en a plein. Y en a trop. Je suis un sentimental.

14) quelle séquence en caméra subjective vous a le plus marqué ?

De par sa durée, « La femme défendue » de Philippe Harrel.

15) Existe-t-il un remake que vous appréciez ?

Si on peut appeler ça un remake : « The Quiet American » de Philipp Noyce.

16) Un que vous détestez ?

« Clash of the Titans ».

17) Quelle est votre image ou séquence favorite parmi celles faisant allusion, au sein d’un film, à un autre film ?

Dans « La Haine », la version 93 du « Are you talking to me ?? » de « Taxi Driver.

18) Citez votre scène préférée parmi celles utilisant un miroir

Jean Marais passant de l’autre côté dans « Orphée » de Cocteau.

19) Avez-vous le souvenir d'une apparition involontaire de l'équipe de tournage à l'image ?

Non.

20) Quelle est votre préférence parmi les actrices/acteurs ayant joué plusieurs rôles dans le même film ?

Peter Sellers, dans « Dr. Strangelove ».

21) Quel est pour vous le meilleur interprète d’un personnage traité à plusieurs reprises dans l'histoire du cinéma ?

Bruno Ganz en Hitler dans « Der Untergang »

22) Parmi les cinéastes ayant fait l’acteur chez les autres, qui mérite d'être retenu ?

Orson Welles.

23) Quelle apparition d’un réalisateur dans son propre film vous semble la plus mémorable ?

Maya Deren, dans ses courts-métrages.

24) Quel est à vos yeux le plus grand film sur le cinéma ?

« La nuit américaine » de Truffaut.

Écrit par : Volker Rivinius | 09/01/2013

moi je m'y colle mais en pointillé affiche accrochée
Man with a Movie Camera" (Dziga Vertov, USSR, 1929)
la suite à demain...

Écrit par : laurence | 10/01/2013

Je ne sais pas Raphaël...8 femmes ?

Merci Isabelle, si votre cinéphilie est "petite", elle semble avoir de bonnes fondations ! Vous ne voudriez pas nous en dire plus sur ce tête à tête avec Deneuve ?!

Merci à vous Volker Rivinius. J'avais également trouvé le film de Noyce intéressant (parce qu'un peu ambigu)

Laurence, je vous dis donc à demain !

Écrit par : Ludovic | 10/01/2013

Vous avez vu mes réponses chez moi alors je me permets de vous signaler une autre série de réponses (intéressantes) à l'adresse suivante :

http://lemarivaudage.tumblr.com/post/40104806780/le-cinema-en-miroir

Écrit par : dr orlof | 10/01/2013

Je note ! Et vais très bientôt toutes les réunir sur cette page.

Écrit par : Ludovic | 10/01/2013

Intéressant ! je m'y colle aussi en pointillé :)
le personnage qui ressemble à ce que j'ai été, peut-être à ce que je suis encore au fond (puisque un personnage est fait pour cela : toucher quelque chose d'une intimité profonde et secrète) : MONIKA (Bergman)
Le regard caméra sera issu du même film : un véritable défi lancé au spectateur par le personnage, du genre : "qui es-tu toi pour me juger".

Un scène avec un miroir : dans Leave her to heaven, lorsque Ellen se prépare devant un miroir en pied, pour sa grande scène dramatique. C'est comme si le personnage, l'actrice,et le spectateur ne faisait plus qu'un dans ce reflet... D'où mon choix pour la séquence en caméra subjective : cette même scène.

Écrit par : k.role | 10/01/2013

1) Avez-vous déjà accroché chez vous une affiche de film ?
Oui. Quand j’avais 12, 13 ans, j’avais une combine pour récupérer les posters gigantesques des films qui avaient, c’est le cas de le dire, «quitté l’affiche » du cinéma de mon quartier. Dix francs si l’affiche était en bon état (il y avait juste les plis), cinq si l’affiche était abîmée, que je payais directement au gardien du dépôt. Mais le choix était restreint. C’est ainsi que j’ai gardé quelque temps au mur de ma chambre l’affiche d’un film que je n’ai d’ailleurs jamais vu : « Cap Canaille ». Juliet Berto sur fond de flammes.


2) Quelle affiche, placardée à l'intérieur d'un film, préférez-vous ?
Aucune.

3) Avez-vous une salle de cinéma régulière ?
Non.

4) Quelle salle de cinéma, présente dans un film, préférez-vous ?
Dans Zhanxiou Village, un court métrage de Chen Kaige : une salle improvisée en plein air, où les spectateurs, des gamins chinois espiègles, doivent eux-mêmes pédaler pour produire l’électricité nécessaire à la projection, tout en regardant, hilares, un film de Charlot.

5) Avez-vous un souvenir marquant dans une salle de cinéma, n’ayant pas de rapport avec le film projeté ?
J’allais dire oui, mais en fait non : il y a toujours finalement un rapport qui se fait avec le film projeté, dans le souvenir que j’en garde.

6) Avez-vous déjà assisté à un tournage ?
Oui, j’ai vu tomber le couperet de la guillotine sur la tête du Danton de Wajda. Depardieu n’était pas là, car c’était une fausse tête évidemment. Le temps m’a semblé interminable.

7) Qu’avez-vous filmé dont vous soyez le plus satisfait ?
Je ne filme pas.

8) Avez-vous une anecdote véridique à nous conter, vous mettant en scène avec une personnalité du cinéma ?
Sortant d’une séance du festival de Cannes, je me suis trouvé à marcher derrière une femme en manteau de fourrure, dont la silhouette de dos et la chevelure m’ont été immédiatement familières. Je peux donc témoigner que l’on identifie Catherine Deneuve sans voir son visage ni entendre sa voix. Du reste, j’aurais pu fermer les yeux qu’un bruissement continu de chuchotis m’aurait prévenu : « c’est Deneuve, c’est Deneuve ».

9) Quelle personnalité du cinéma aimeriez-vous rencontrer pour nourrir une telle anecdote ?
Qui d’autre ?

10) Quel est le personnage cinématographique le plus proche de ce que vous êtes, ou de ce que vous avez été ?
Je ne sais pas.

11) Avez-vous une quelconque ressemblance physique avec une actrice ou un acteur ?
Oui, Albert Dupontel, paraît-il. Je m’en fous.

12) Apparaissez-vous réellement dans un film ?
Pas à ma connaissance.

13) Quel regard-caméra vous a le plus touché ?
Les jeunes islandaises dans Sans Soleil de Chris Marker.

14) quelle séquence en caméra subjective vous a le plus marqué ?
C’est un clip de Prodigy : Smack my bitch up.

15) Existe-t-il un remake que vous appréciez ?
Je ne déteste pas le Solaris de Soderbergh. D’ailleurs je n’ai rien contre le principe du remake : reproche-t-on à Molière ou Racine de s’inspirer de pièces antérieures ? Et par exemple, qui peut préférer le Mirage de la vie réalisé par John M. Stahl en 1934 au chef d’œuvre de Sirk ?

16) Un que vous détestez ?
Beaucoup quand même !

17) Quelle est votre image ou séquence favorite parmi celles faisant allusion, au sein d’un film, à un autre film ?
Le combat de l’amour et de la haine raconté avec les mains : la version rap dans Do the right thing citant La nuit du chasseur.

18) Citez votre scène préférée parmi celles utilisant un miroir
Je dirais Blanche neige de Walt Disney : « Miroir, beau miroir… » mais aussi il y a cette réplique qui me fascine dans l’Orphée de Cocteau :
«Les miroirs sont les portes par lesquelles la mort vient et va. Du reste, regardez-vous toute votre vie dans un miroir, et vous verrez la mort travailler, comme des abeilles dans une ruche de verre. »

19) Avez-vous le souvenir d'une apparition involontaire de l'équipe de tournage à l'image ?
Non.

20) Quelle est votre préférence parmi les actrices/acteurs ayant joué plusieurs rôles dans le même film ?
Alec Guiness dans Noblesse oblige.

21) Quel est pour vous le meilleur interprète d’un personnage traité à plusieurs reprises dans l'histoire du cinéma ?
Dracula : Bela Lugosi.

22) Parmi les cinéastes ayant fait l’acteur chez les autres, qui mérite d'être retenu ?
Sjoström dans les Fraises sauvages.
Et a contrario, le plus mauvais dans cette catégorie : Truffaut chez Spielberg.

23) Quelle apparition d’un réalisateur dans son propre film vous semble la plus mémorable ?
Orson Welles dans Citizen Kane.

24) Quel est à vos yeux le plus grand film sur le cinéma ?
Histoires(s) du cinéma, mais s’agit-il encore d’un film ?

Écrit par : Damien (de sable) | 11/01/2013

C'est passionnant de lire ensuite les réponses des autres : bien sûr, Une question de vie ou de mort, Sherlock Junior, Stroheim, Maya Deren !

Je me rends compte que j'ai compris la 23 de travers : j'aime beaucoup l'apparition du vieux milliardaire agonisant au début de Citizen Kane, mais la question porte plutôt sur des caméos.
Alors je dirais Hitchcock, dont les apparitions fugaces sont souvent drôles. Je crois que c'est dans Lifeboat qu'il apparaît sur la page d'un journal dans une publicité pour un régime amaigrissant.

Écrit par : Damien (de sable) | 11/01/2013

Ludovic, vous avez raison, ce n'est pas une anecdote.
L'anecdote elle-même : à l'époque du tournage du film de Téchiné dans la région toulousaine, Ma saison préférée, Catherine Deneuve cherchait pour le maquillage de son rôle, des rouges à lèvres d'un rose naturel ; elle entra dans une grande parfumerie place Wilson, où j'étais vendeuse.

Écrit par : Isabelle | 11/01/2013

A y est !!! :)
Effectivement, vous aviez raison pour l'anecdote de P/Z !
Par contre, nous avions tellement hâte de filer que nous ne nous sommes guère plaintes de la copie rayée du film de Castellari, pas plus que des couleurs un peu passées de l'Argento. Quant à nos "voisins", nous n'en avons causé goutte pour un long moment... mise à part l'hilarité qui nous prenait dès que quelqu'un réclamait les toilettes. Merci en tout cas pour ce beau questionnaire car finalement en lisant les uns et les autres, les souvenirs et les choix sont finalement très différents.

Écrit par : FredMJG | 11/01/2013

Merci Damien, il faut que je vois ce Marker et ce clip !

Je vais vous lire Frédérique ; c'est vrai qu'il y a beaucoup de différences entre toutes ces réponses, le miroir ne se partgae pas !

Merci Isabelle !

Écrit par : Ludovic | 11/01/2013

K.role : je vous attends donc également !

Écrit par : Ludovic | 11/01/2013

Sacrément corsée votre affaire ! Pour ma première participation je veux faire les choses bien (enfin, essayer...). Donnez-moi un peu de temps et je m'y colle.

Écrit par : Sylvain Métafiot | 11/01/2013

Accordé !

Écrit par : Ludovic | 11/01/2013

Je confirme : Sans soleil est une splendeur. Il y a d'ailleurs à un moment du film un bel éloge du regard-caméra...

Écrit par : Damien (de sable) | 11/01/2013

c'est drôle cet interrogatoire, ça me rajeunit. Les gnons en moins.

Écrit par : le bourdon masqué | 12/01/2013

Ah mais oui ! Le doulos !!!
Bon sang ce questionnaire donne envie de revoir tous les films dont s'agit.
Ou sinon pour les "remakes", Invasion of the body snatchers de Don Siegel a tout de même donné lieu à quelques fort intéressantes variations

Écrit par : FredMJG | 12/01/2013

Allez-y bourdon : démasquez-vous !

C'est vrai, Frédérique. celui avec Nicole Kidman est qaund même nullissime (je ne me souviens plus du titre)

Écrit par : Ludovic | 12/01/2013

Ah ah ah. J'l'avais totalement oublié celui ci c'est dire.
Non, remettons les choses au point. Je causais bien évidemment de celui de Kaufman et dans une moindre mesure celui de Ferrara qui prend place chez la grande muette ^^

Écrit par : FredMJG | 12/01/2013

M'autorisant d'exemples illustres, je me permets de répondre sur mon propre blog, ayant plus loisir de m'y étendre...

Merci pour ce questionnaire, souvent peu évident, et donc stimulant - et au passage, bonne année, dans les salles obscures ou ailleurs.

Écrit par : L. | 13/01/2013

Très belle collection, Ludovic, les mains d'Argento, Silvana Mangano (la dernière fois que je l'ai revu, j'avais oublié) et les cinémas felliniens... Je m'y suis mis après ma semaine Franco, à paraître dès demain en deux parties.

Écrit par : Vincent | 14/01/2013

Mieux vaut tard que jamais, me direz-vous, mais cela demandait de fouiller dans les tréfonds de sa mémoire et la mienne faisant défaut...
Voici mes réponses : http://www.mapausecafe.net/archive/2013/01/14/miroir-cinematique.html

J'irais jeter un œil à vos précédents questionnaires car ils me semblent aussi passionnant que celui-ci.

Bien à vous !

Écrit par : Sylvain Métafiot | 15/01/2013

Belles réponses, L. Bonne année à vous aussi.

Semaine Franco qui donne envie de s'y replonger, Vincent ! Vous m'avez convaincu pour Célestine, que je n'ai jamais vu. Je vais vous lire.

Ah Syvain, n'hésitez pas à répondre aux précédents en effet. Je passe chez vous tout à l'heure.

Écrit par : Ludovic | 15/01/2013

Et Oshima dans mon assiette ?

Écrit par : iPidiblue gros sushi | 15/01/2013

Merci pour les liens et cet excellent questionnaire

Écrit par : nolan | 22/01/2013

Merci pour toutes vos réponses, nolan (je ne sais pas pourquoi je n'ai pas réussi à commenter chez vous)

Écrit par : Ludovic | 23/01/2013

Bonjour Ludovic !

Tout d'abord, bonne année (même si elle est déjà bien entamée !-D

Ensuite, désolé de ce retard, mais votre questionnaire a été (pour moi, et quelques autres, je crois) pendant au moins deux semaines, un véritable casse-tête - euh, c'est pour vous dire comme je l'ai trouvé stimulant !-D

Vous trouverez ci-dessous mes réponses, parfois sans vérification exacte. Mais, avant de vous laisser, quelques commentaires à vos réponses...

Toujours eu un petit faible pour l'Action Christine : cette étrange sensation d'être "un peu ailleurs" et "chez moi"... en même temps ?!-] Pas vous ?-]

Euh, juste pour vous taquiner, le "cinéma en dvd" (dans la même réponse), vous ne trouvez pas que c'est aussi le "supermarché" ?!!-D Entre parenthèses, "home cinema", c'est quasiment un oxymore, non !?-D

Pas tout à fait d'accord avec votre remarque sur le "remake" (15è question) : disons que c'est assez vrai avec les "paresseux" (pour ne pas dire les opportunistes), mais il y a quand même pas mal de contre-exemples passionnants (Lang-Renoir, etc.).

En revanche, je vous suis tout à fait : les premières années, surtout pendant l'adolescence, sont redoutables pour le jeune cinéphile (euh, qui s'ignore !-D

Merci, et à bientôt !

-----

1) Avez-vous déjà accroché chez vous une affiche de film ?
- Aargh, damned !!! La honte pour moi !!! mais bon, puisque c’est le jeu ! Euh, on est bien d’accord qu’il s’agira seulement des affiches de film, dans le sens strict, hein !-D (pfiou, c’est déjà ça, ahum !-D

La première, ça devait être celle de Basic instinct (Paul Verhoeven). Ensuite, plus tard sont venues – et ce, sans même avoir vu auparavant les films – celles de Kafka (Steven Soderbergh) et de… la Famille Addams (Barry Sonnenfeld) ?!!

Et, le pire, c’est que je les ai gardées ?!-]

2) Quelle affiche, placardée à l’intérieur d’un film, préférez-vous ?
J’aime bien l’affiche de L’Argent de Bresson, dans Eloge de l’amour (de Godard), vers la fin du film – le plan a dû être tourné dans les couloirs qui mènent au cinéma les 7 Parnassiens.

3) Avez-vous une salle de cinéma régulière ?
Ah, ça, oui !!! actuellement, c’est la Cinémathèque française à Bercy. Plus précisément, il faudrait dire la salle Langlois.

4) Quelle salle de cinéma, présente dans un film, préférez-vous ?
Sans répondre tout à fait à la question, je dirais que j’aimerais bien me retrouver dans la même salle qu’Anna Karina, non loin d’elle, regardant la Passion de Jeanne d’arc de Dreyer, dans Vivre sa vie, de Godard.
Il y a là, pour moi, une image idéale – parmi quelques autres – de la relation particulière et simultanée au cinéma et à l’autre sexe.

5) Avez-vous un souvenir marquant dans une salle de cinéma, n’ayant pas de rapport avec le film projeté ?
Oh, la la… un paquet !!! Comment dire ? Avec une bonne douzaine d’années de pratique cinéphile (plutôt soutenue, il faut dire) dans la Capitale, on croise assez facilement certaines personnalités, avec lesquelles on finit par sympathiser « naturellement » ; et même, parfois, à nouer des rapports amicaux. En premier lieu, parmi ceux-là, je dois citer Jean Douchet, qui, très tôt, a accepté de prêter attention à ma petite personne, et avec lequel j’entretiens aujourd’hui une relation d’estime réciproque.

Il m’arrive aussi par exemple de graviter autour du « groupe » de Straub, quoique les contacts avec ce dernier furent nettement plus houleux. Mais, disons qu’on a fini par « s’apprivoiser ».

Tenez, il y a environ un an et demi, juste un peu avant le festival Paris-Cinéma, je suis allé voir My little princess, d’Eva Ionesco, dans une salle isolée d’un quartier chic parisien. Avant le début de la séance, je crois reconnaître quelqu’un, un acteur, s’installer discrètement dans un coin, à l’aile opposée où j’ai pris place. A la fin du film, certain maintenant de l’avoir identifié, j’attends que le générique se termine pour aller le saluer. Le contact a été bon, puisqu’il a accepté qu’on aille prendre un verre ! Mieux, je l’ai raccompagné pratiquement au pas de sa porte : c’était Michael Lonsdale.

Mais, il y a une autre anecdote qui me tient également à cœur. L’an passé, il y a eu un hommage à Bulle Ogier (euh, à la Cinémathèque). Et comme souvent dans ces occasions, l’actrice a été invitée à participer à un échange avec des proches, puis avec le public. Vers la fin de la rencontre, dans un moment d’égarement, j’ai dû ânonner deux ou trois phrases obscures, le micro à la main. Puis, à l’heure de libérer la salle, quelqu’un se présente à moi : « Bonjour, je m’appelle Renato Berta. J’ai bien aimé ce que vous avez dit, tout à l’heure […] » L’air de rien, ça fait beaucoup de bien : d’ordinaire, lorsqu’il nous arrivait de nous croiser, il donnait toujours l’impression de m’ignorer poliment !

6) Avez-vous déjà assisté à un tournage ?
Oui, d’abord, pour ce qui est de voir une équipe en train d’assurer un tournage. Et ensuite, le contraire aurait été difficile puisque je suis même allé jusqu’à en avoir été l’un des principaux initiateurs !-D

7) Qu’avez-vous filmé dont vous soyez le plus satisfait ?
Non, là, il ne faut pas pousser : il n’y a rien (ou si peu) dans ce que j’ai tourné qui m’aie satisfait. J’ai même arrêté – pour reprendre un jour, qui sait ?

8) Avez-vous une anecdote véridique à nous conter, vous mettant en scène avec une personnalité du cinéma ?
Bon, il y a une autre anecdote, plus grave, cette fois-ci. C’était il y a environ trois ans. Claude Chabrol est invité à parler de son attachement au cinéma de Fritz Lang, à l’Espace 1789 (Saint Ouen). Jean-François Rauger a été sollicité pour animer la rencontre. A la fin de l’échange, alors que tout le monde doit vider les lieux, j’essaie d’aller remettre en mains propres au cinéaste, un classeur dans lequel j’avais glissé l’ensemble de mes griffonnages sur le cinéma. D’autres spectateurs commençaient à s’agglutiner autour de lui. Service de sécurité, et tout, et tout. Je passe in extremis, et parviens grâce à un léger coup de pouce de JFR, à atteindre mon but !
Hélas, quelques mois après, le grand Chabrol nous quittait : je n’aurais donc plus de retour de ce côté là !

9) Quelle personnalité du cinéma aimeriez-vous rencontrer pour nourrir une telle anecdote ?
Peut-être pour avoir un meilleur dénouement à ce triste épisode, j’aimerais bien alors rencontrer un de ses fils (Thomas ou Mathieu) ou quelqu’un d’autre de son entourage proche ?

10) Quel est le personnage cinématographique le plus proche de ce que vous êtes, ou de ce que vous avez été ?
S’il ne fallait en retenir qu’un, j’avoue me reconnaître assez bien dans le personnage du Pr. Bertram Potts joué par Gary Cooper dans Balls of fire de Hawks (1941), d’après un scénario de Brackett-Wilder : un jeune chercheur, un peu dadais sur les bords, entouré d’un groupe de vieux garçons pleins d’érudition.

11) Avez-vous une quelconque ressemblance physique avec une actrice ou un acteur ?
De dos (et de préférence, la nuit), je dois bien avoir une petite ressemblance avec Tom Cruise ?-D

12) Apparaissez-vous réellement dans un film ?
Euh, non, pas encore tout à fait… mais on y arrive !-D On peut me voir sur des bandes disparates (dont une, pas très avouable, bien qu’assez innocente pourtant ?-), mais rien qu’on puisse raisonnablement tenir pour un « film ».

13) Quel regard-caméra vous a le plus touché ?
Celui de Raimondakis, dans L’Ordre, de Jean-Daniel Pollet : terrible et grave, une forme de regard-caméra absolu. Nous sommes tous des détersifs.

14) Quelle séquence en caméra subjective vous a le plus marqué ?
“I’ll always remember the day when Laura died”, et c’est Waldo Lydecker qui prend en charge la toute première séquence de Laura de Preminger !?!

15) Existe-t-il un remake que vous appréciez ?
De Preminger encore, j’ai pas mal d’estime pour sa version de L’Eventail de Lady Windermere (1949).

Et, rien d’original, comme bien d’autres avant moi, je place très haut The Fly (La Mouche) de Cronenberg.

16) Un que vous détestez ?
Outre, ce qui ne devrait étonner personne, le self remake (impardonnable, à mes yeux) de Michael Haneke, Funny games US, il y aurait également The Housemaid, d’Im Sang-soo, imitation délavée des variations autour de la Servante, du trop méconnu Kim Ki-young.

17) Quelle est votre image ou séquence favorite parmi celles faisant allusion, au sein d’un film, à un autre film ?
Comme ça, à brûle-pourpoint : le premier plan de The Untouchables de De Palma rendant hommage au dernier plan de Sergio Leone – Once upon a time… in America.

18) Citez votre scène préférée parmi celles utilisant un miroir…
Ouverture de Madame de…, de Max Ophüls.

19) Avez-vous le souvenir d’une apparition involontaire de l’équipe de tournage à l’image ?
Dans All the marbles (Deux filles au tapis), de Robert Aldrich, il y a une séquence sur la route, où l’on sent tout l’appareillage de tournage, au début du film, selon les copies ou le format de projection…

20) Quelle est votre préférence parmi les actrices/acteurs ayant joué plusieurs rôles dans le même film ?
Rudolf Klein-Rogge est assez impressionnant, je trouve dans le diptyque du premier Mabuse (Der Spieler & Inferno) de Fritz Lang. Mais, j’aime mieux Debbie Reynolds avec son double rôle dans Goodbye Charlie, de Vincente Minnelli.

21) Quel est pour vous le meilleur interprète d’un personnage traité à plusieurs reprises dans l’histoire du cinéma ?
Takeshi Kitano reprenant, à sa façon, le rôle de Zatôichi (le masseur aveugle).

22) Parmi les cinéastes ayant fait l’acteur chez les autres, qui mérite d’être retenu ?
Erich von Stroheim dans la Grande illusion, de Renoir.

23) Quelle apparition d’un réalisateur dans son propre film vous semble la plus mémorable ?
Jean Eustache vers la fin de Mes petites amoureuses, assis sur un banc dans un parc, et regardant d’un œil bienveillant le personnage de Martin Loeb.

Egalement, Ingmar Bergman dans son avant dernier film, dans un couloir de l’asile psychiatrique, se tient debout à droite de l’écran : le film s’appelle En présence d’un clown…

24) Quel est à vos yeux le plus grand film sur le cinéma ?
Godard a sans douté été définitif là-dessus avec ses (Moments choisis des) Histoire(s) du cinéma, mais ce n’est pas forcément le plus intéressant… Parmi mes chouchous, je citerais volontiers : S.O.B., de Blake Edwards, ou encore Show people, de King Vidor. Le plus jouissif de tous étant, pour moi, Body double (De Palma)

Écrit par : inland - vampires :-D | 26/01/2013

Merci pour ces réponses et ses anecdotes ! Et d'accord avec vous pour Pollet et Vidor ! J'ai un léger doute soudain, à lire votre pseudo... Nous connaissons-nous ?
Le supermarché, c'était surtout pour l'ambiance qui y règne, plus que pour le côté mercantile de la chose. Quant aux remakes, vous avez raison, je parlais surtout des derniers en date, disons les vingt dernières années.

Écrit par : Ludovic | 26/01/2013

Impossible de commenter ? Mince, honnêtement je ne sais pas ce qui a pu bloquer. Une prochaine fois, peut-être.

Écrit par : nolan | 27/01/2013

Re-bonjour Ludovic !

Si nous nous connaissons ?

Euh, certainement pas au sens "biblique" du terme, mais, ma foi, je crois qu'on peut dire "oui" !-D

Jadis, il y a longtemps déjà, j'intervenais chez vous (sur ce blog) sous un pseudo plus "officiel", qu'une assez mauvaise expérience - non loin d'ici, ahem !-] m'a encouragé à abandonner pour de bon !

Par exemple, puisque vous le mentionnez en introduction de ce billet-ci, j'ai répondu à votre impeccable questionnaire sur l'érotisme (au cinéma), il y a maintenant... trois ans !? Le comm, écrit le 29 nov. -09, était élégamment signé... "Père Delauche" (ahum !-D

Autrement, il m'arrive également d'aller déposer ma bave visqueuse sur un blog de "mauvais coucheurs", si je puis dire, et qu'il vous arrive de fréquenter ; il s'agit de Balloonatic (coucou Buster !-D

Les esprits moqueurs me surnomment parfois : le "Lon Chaney" de la critique !-D

Bien à vous,

Un lecteur régulier, mais "discret" !-D

Écrit par : smoking - birds !-D | 27/01/2013

Voilà qui est (enfin) fait sur mon blog, cher Ludovic.

Il ne me reste plus qu'à prendre le temps de lire toutes ces réponses, que j'avais soigneusement évité jusque là afin de ne pas être influencé...

PS : pour info, lorsque "smoking - birds !D" écrit juste au-dessus "non loin d'ici", cela veut dire chez moi. :)

Écrit par : Edouard | 27/01/2013

Merci de ces réponses, Edouard et Frédéric ! J'ai d'ailleurs remarqué qu'il y avait assez peu de recoupement malgré tout entre toutes ses contribututions, ce qui est plutôt...rassurant !

Ex-Père Delauche, merci alors de votre lecture régulière.

Écrit par : Ludovic | 28/01/2013

Tchu, Ludovic, ton questionnaire de cinématique est... à tout le moins difficile !!! J'aime le cinéma chez moi et hais les salles, les gens, donc... Voici tout ce que je puis faire :

8) Avez-vous une anecdote véridique à nous conter, vous mettant en scène avec une personnalité du cinéma ?

Une rencontre avec Michel Galabru (et d'abord avec sa charmante fille) à l'âge de 16 ans, dans un camp de vacances près du Mont ventoux. Revenant d'un village où j'étais allé chercher des bouteilles d'eau, momifié car mon visage blanc-germain avait été brûlé, donc était recouvert de pansements, et portant tant bien que mal mes huit bouteilles sur plusieurs kilomètres, j'assistai à une scène étrange : deux jeunes filles sortant promptement d'une voiture et se mettant à chanter la Marseillaise à l'adresse du chauffeur. Je répondis (c'était pour moi l'époque du petit livre rouge de Mao, que j'avais toujours en poche) par l'internationale, ce qui intrigua les filles, et nous nous retrouvâmes à un point d'eau à discuter politique. L'une d'elles était la fille de Galabru. Je la revis l'après-midi lors d'un match de basket. Son père était saoul au terminus des petits rosés; sa mère était une parisienne dont le snobisme jurait affreusement avec la simplicité toute éthylique du mari.
J'ai aussi rencontré plusieurs fois les frères Dardenne chez le fromager de mon ancier quartier d'Outremeuse... aussi prétentieux que leurs films sont ennuyeux et caricaturaux...

9) Quelle personnalité du cinéma aimeriez-vous rencontrer pour nourrir une telle anecdote ?

Mein Gott : si j'écarte les morts (Fellini, Cassavetes, Dewaere, Rosselini, ...), Ettore Scola, Blier, Romero, Herzog, etc.

10) Quel est le personnage cinématographique le plus proche de ce que vous êtes, ou de ce que vous avez été ?

Quelque chose entre Jérémiah Johnson, Pippo Boticella de Ginger et Fred, le capitaine Willard de Apocalypse Now, le père de famille de The Big Chill, le petit dragueur de Faces, l'inspecteur Lavardin, l'enquêteur chrétien de The Wicker Man, le savant d'Amarcord et les personnages que joue Jean yanne dans les films... de Jean yanne !!...

11) Avez-vous une quelconque ressemblance physique avec une actrice ou un acteur ?

Disons que j'ai une trogne à jouer dans Vol au dessus d'un nid de coucou...

12) Apparaissez-vous réellement dans un film ?

Non.

13) Quel regard-caméra vous a le plus touché ?

Sans conteste, celui du savant d'Amarcord et celui – souriant et désespéré – de De Niro dans la fumerie d'Opium de Il était une fois l'Amérique, dernière image du film...

14) quelle séquence en caméra subjective vous a le plus marqué ?

Celle (à vrai dire, ce sont des scènes, pas des séquences) du requin dans les dents de la mer !!! Les caméra subjectives font rarement des séquences entières...

15) Existe-t-il un remake que vous appréciez ?

The Thing de Carpenter et Invasion of the Body Snatchers.

16) Un que vous détestez ?

Celui de Roller Ball... A vrai dire, tout ce qui est actuellement fait des films de SF ou fantastiques...

17) Quelle est votre image ou séquence favorite parmi celles faisant allusion, au sein d’un film, à un autre film ?

Toutes les procédures de glaciation de Fellini par Blier...

18) Citez votre scène préférée parmi celles utilisant un miroir

Ah, la scène de Dolores claiborne, où J J Leigh se voit de dos !!!...

Écrit par : Frédéric Dufoing | 28/01/2013

1) Avez-vous déjà accroché chez vous une affiche de film ?
Bien sûr : Zorba le Grec et bien d’autres. Et certainement, mais je n’en suis plus sûr, L’Homme qui aimait les femmes. En tout cas, c’est comme si je l’avais fait.

2) Quelle affiche, placardée à l'intérieur d'un film, préférez-vous ?
Celle qui annonce Gréco à la fin de Bob le flambeur, de Melville.

3) Avez-vous une salle de cinéma régulière ?
Il n’y a plus de cinémas.

4) Quelle salle de cinéma, présente dans un film, préférez-vous ?
Sans réponse.

5) Avez-vous un souvenir marquant dans une salle de cinéma, n’ayant pas de rapport avec le film projeté ?
Forcément, mon premier baiser, au Moulin-Rouge, une salle du quartier Saint-Just, à Marseille. Et puis, vers 1977 ou 1978, dans une salle du Montparnasse, Catherine Deneuve assise derrière moi.

6) Avez-vous déjà assisté à un tournage ?
Oui. J'ai aussi été script boy dans un tournage d'amateur.

7) Qu’avez-vous filmé dont vous soyez le plus satisfait ?
Sans réponse.

8) Avez-vous une anecdote véridique à nous conter, vous mettant en scène avec une personnalité du cinéma ?
Sans réponse.

9) Quelle personnalité du cinéma aimeriez-vous rencontrer pour nourrir une telle anecdote ?
Sans réponse.

10) Quel est le personnage cinématographique le plus proche de ce que vous êtes, ou de ce que vous avez été ?
Charles Denner, alias Bertrand Morane, dans L’Homme qui aimait les femmes.

11) Avez-vous une quelconque ressemblance physique avec une actrice ou un acteur ?
Non. Heureusement pour l’acteur, d’ailleurs.

12) Apparaissez-vous réellement dans un film ?
Non. Dans un documentaire, oui : Albertine Sarrazin, le roman d’une vie, de Sandrine Dumarais.

13) Quel regard-caméra vous a le plus touché ?
Je ne sais pas. Peut-être Catherine Deneuve dans Les Parapluies de Cherbourg.

14) Quelle séquence en caméra subjective vous a le plus marqué ?
Sans réponse.

15) Existe-t-il un remake que vous appréciez ?
Oh non, vraiment pas.

16) Un que vous détestez ?
Extrait de mon journal, en date du 19 novembre 1978 :
« Vu le soir Le Convoi de la peur, un remake du Salaire de la peur, quasi nul, sentant à plein nez son petit budget et (car le souvenir du Salaire est sans doute encore trop présent dans les esprits malgré le temps) finalement très-très-très librement adapté de Georges Arnaud. Au total, un film de série B, américain, grâce auquel Bruno Cremer pourra payer son loyer. Un spectacle idéal de samedi soir. Une très belle affiche de Moretti, c’est vrai ».

17) Quelle est votre image ou séquence favorite parmi celles faisant allusion, au sein d’un film, à un autre film ?
Montand chantant un air des Parapluies de Cherbourg dans Trois places pour le 26.

18) Citez votre scène préférée parmi celles utilisant un miroir
Melville, évidemment. Le Doulos, Le Samouraï…

19) Avez-vous le souvenir d'une apparition involontaire de l'équipe de tournage à l'image ?
Sans réponse.

20) Quelle est votre préférence parmi les actrices/acteurs ayant joué plusieurs rôles dans le même film ?
Sans réponse.

21) Quel est pour vous le meilleur interprète d’un personnage traité à plusieurs reprises dans l'histoire du cinéma ?
Peut-être Caussimon en Richelieu dans une des cent-mille adaptations des Trois mousquetaires.

22) Parmi les cinéastes ayant fait l’acteur chez les autres, qui mérite d'être retenu ?
Melville, toujours. Chez Godard.

23) Quelle apparition d’un réalisateur dans son propre film vous semble la plus mémorable ?
Melville, à jamais. Dans Deux hommes dans Manhattan.

24) Quel est à vos yeux le plus grand film sur le cinéma ?
La Nuit américaine, que je n’ai vu qu’une fois est, dans mon souvenir, pas mal. Qu’en penserais-je aujourd’hui ?

Écrit par : Jacques Layani | 30/01/2013

Merci Jacques, de vos réponses, et de votre "retour" ! Je suis du coup allé voir votre blog, qui renaît ! (je vous y trouve un peu dur avec Corneau quand même). Voyez, c'est drôle, le Convoi de la peur est l'un des très rares remakes que je sauverais... mais à mon tour de rajouter "qu'en penserais-je aujourd'hui ?"

Écrit par : Ludovic | 30/01/2013

Bonjour, Ludovic.
Le problème des questionnaires, c'est d'y répondre... Ça a l'air idiot, dit comme ça, n'est-ce pas ? Et pourtant, je me suis interdit de citer systématiquement mes auteurs préférés, que vous connaissez, ce sont toujours les mêmes : Carax, Sautet, Melville, Demy, Guédiguian... Melville, je n'ai pas pu tout éviter, quand même ! A l'opposé, j'ai évoqué Truffaut, que je n'aime pas beaucoup. Cependant, je n'ai pas dit que L'Homme qui aimait les femmes était un bon film, mais que je me sentais proche du personnage. C'est compliqué. Comment répondre à vos questions sans déborder et saturer de commentaires et de nuances la réponse proprement dite ?
Le Convoi de la peur : j'avais écrit ça en 1978, à vingt-six ans, avec le côté "entier" de la jeunesse. Il faudrait le revoir. Mais... est-ce indispensable ? Une autre question se pose d'ailleurs au sujet des remakes : lorsque l'on n'a vu que le remake et non l’œuvre originale, comment faire ?

Écrit par : Jacques Layani | 30/01/2013

Oui, le questionnaire en général incite à déborder ! Concernant deux de vos préférences, l'année passée a du vous réjouir...

Écrit par : Ludovic | 30/01/2013

Eh bien, figurez-vous que je n'ai pas vu le récent Carax... Il faut le faire, quand même ! Ne me demandez pas pourquoi, je ne le sais pas. A force de remettre à plus tard... Cela dit, il n'est pas trop tard.

Écrit par : Jacques Layani | 30/01/2013

Je l'ai vu pour ma part tout récemment, en dvd, loin de l'agitation de sa sortie...

Écrit par : Ludovic | 30/01/2013

Bonjour Ludovic,

Je suis enfin arrivé à bout de ce questionnaire qui m' donné du fil à retordre !!

1) Avez-vous déjà accroché chez vous une affiche de film ?

Oui, je n'arrête pas d'accrocher une affiche de Vertigo qui ne tient plus au mur.

2) Quelle affiche, placardée à l'intérieur d'un film, préférez-vous ?

A part chez Truffaut, assez fétichiste dans ce domaine (comme dans tous les autres domaines en fait!), non il n'y a pas d'apparition d'affiche qui me tienne spécialement à coeur au cinéma. Dans le rêve de La Nuit américaine, c'est une affiche et des photos de Citizen Kane je crois.

3) Avez-vous une salle de cinéma régulière ?

Les deux Gaumont près de chez moi, et les autres salles parisienne quand le film que je veux n'y passe pas!

4) Quelle salle de cinéma, présente dans un film, préférez-vous ?

Pas de préférence, mais un souvenir récent : la communication secrète entre les deux chapitres de Tabou, qui semble se faire par le biais de l'écran d'une salle de cinéma. Et les larmes de Pilar, spectatrice de cette histoire et de sa propre vie.

5) Avez-vous un souvenir marquant dans une salle de cinéma, n’ayant pas de rapport avec le film projeté ?

Non...

6) Avez-vous déjà assisté à un tournage ?

Non.

7) Qu’avez-vous filmé dont vous soyez le plus satisfait ?

Humiliante, cette question!

8) Avez-vous une anecdote véridique à nous conter, vous mettant en scène avec une personnalité du cinéma ?

Non plus.

9) Quelle personnalité du cinéma aimeriez-vous rencontrer pour nourrir une telle anecdote ?

On doit pouvoir s'amuser avec Vincent Lindon...

10) Quel est le personnage cinématographique le plus proche de ce que vous êtes, ou de ce que vous avez été ?

J'ai eu ma grosse période Antoine Doinel. Mais l'aperçu de son évolution dans L'Amour en fuite a été un efficace antidote.

11) Avez-vous une quelconque ressemblance physique avec une actrice ou un acteur ?

On m'a dit que je ressemblais à Gérard Darmon

12) Apparaissez-vous réellement dans un film ?

Non.

13) Quel regard-caméra vous a le plus touché ?

Récemment, celui de Jean Seberg dans Bonjour Tristesse.

14) quelle séquence en caméra subjective vous a le plus marqué ?

Le souvenir qui me vient à l'esprit est la séquence de la douche dans Pysycho

15) Existe-t-il un remake que vous appréciez ?

La Belle de Moscou de Rouben Mamoulian, remake du Ninotchka de Lubitsch

16) Un que vous détestez ?

Je n'ai jamais compris l'intérêt du Scarface de De Pama

17) Quelle est votre image ou séquence favorite parmi celles faisant allusion, au sein d’un film, à un autre film ?

Je vous laisse découvrir : http://www.vodkaster.com/embed/655532

18) Citez votre scène préférée parmi celles utilisant un miroir

Le miroir par lequel Jack La Motta se remémore sa vie dans Raging Bull

19) Avez-vous le souvenir d'une apparition involontaire de l'équipe de tournage à l'image ?

C'est plutôt la mise en scène d'une apparition involontaire de l'équipe de tournage qui m'a amusé dans Ce Cher mois d'août.

20) Quelle est votre préférence parmi les actrices/acteurs ayant joué plusieurs rôles dans le même film ?

J'aime bien Belmondo dans le double rôle de François Merlin et de Bob Saint-Clar, dans le Magnifique de Philippe de Brocc.



21) Quel est pour vous le meilleur interprète d’un personnage traité à plusieurs reprises dans l'histoire du cinéma ?

Une réponse de circonstance : Jamie Foxx en Django !

22) Parmi les cinéastes ayant fait l’acteur chez les autres, qui mérite d'être retenu ?

J'ai vraiment aimé John Houston dans Le Cardinal de Preminger

23) Quelle apparition d’un réalisateur dans son propre film vous semble la plus mémorable ?

Clint Eastwood dans Honkytonk man ou dans Un Monde parfait.

24) Quel est à vos yeux le plus grand film sur le cinéma ?

Métaphoriquement au moins, Laura de Preminger, Sunset Boulevard de Wilder et le tandem Vertigo / Fenêtre sur cour de Hitchcock

Écrit par : T.G. | 02/02/2013

J'aime aussi beaucoup le film de Mamoulian (comme d'ailleurs beacuoup de films de Mamoulian) et je crois que je vais faire une cure...de Preminger. Merci !

Écrit par : Ludovic | 04/02/2013

Bonsoir Ludovic, j'ai été très flemmarde concernant ce questionnaire auquel j'aurais pu répondre. Concernant les affiches punaisées sur un mur, j'en ai eu plusieurs, surtout des affiches américaines qui sont souvent très belles. J'ai plus de 100 affiches. J'ai celle de E la nave va qui est un chef d'oeuvre. C'est un des mes films préférés de Fellini. Comme remake aussi réussi que le film original, je dirais Le village des damnés de John Carpenter: très bien. Bonne soirée.

Écrit par : dasola | 09/02/2013

Oui, je suis bien certain que vous auriez pu répondre !

E la nave va est en effet superbe.

Écrit par : Ludovic | 10/02/2013

Les commentaires sont fermés.